« African Sweety » du Comptoir Français du Thé…

Un rooibos à la fraise chantilly qui me rappelle étrangement le « Shap Shap! Bon bon » de Cape & Cape…

Du coup que dire de plus ?
Rien. Si ce n’est que je trouve dommage de retrouver les mêmes saveurs d’une marque à l’autre même si l’appellation est différente.
Ca a le don de m’agacer sincèrement, même si je me suis régalée.

Belle dégustation à tous !

img_9524

« Darjeeling Earl Grey » de Teapigs…

Baseline : « The new grey ».
Really ?! 

Sur le papier : Darjeeling (miam miam), Earl Grey (fan !) et un Teckel trop drôle en packaging.

Ouai.
Ben la bergamote, je l’attends toujours.
Sans parler de la qualité du Darjeeling qui me laisse perplexe.

Il faut toujours se méfier du marketing trop bien fait…

Une déception !

img_9523

 

« Qu’importe le chemin » de Martine Magnin…

Note de l’éditeur :

Je l’ai fabriqué un jour de joie parfaite, il y a vingt-huit ans. Il pesait 3,250 kilos, il était tout doux et tout joli dans ses brassières en liberty. Aujourd’hui, les cellules de dégrisement ou d’isolement et les bureaux des commissariats de plusieurs arrondissements parisiens nous sont devenus familiers, nous avons arpenté hébétés et vaincus quatre des plus grands hôpitaux de la capitale, un centre psychiatrique de banlieue, plus quelques cliniques privées. Nous avons également épuisé cinq médecins et usé trois psys pourtant résistants. Heureusement, une petite graine, puis une autre petite graine… Qu’importe le chemin, on récolte toujours ce que l’on s’aime !

Avec l’humour et l’extrême sensibilité qui la caractérise, Martine Magnin nous propose un nouveau livre très fort sur la maternité, la maladie et le malaise familial que cette dernière peut créer.

La plume (que j’apprécie décidément beaucoup, beaucoup <3) est toujours aussi juste.

Un nouveau roman-témoignage émouvant, poignant de l’auteur dont la lecture vous habite longtemps…

Pour moi, Martine fait partie de ces écrivains rares de l’intime qui ne tombent jamais dans le pathos.

Belle lecture à tous !

L’Astre Bleu éditions

Autre livre lu du même écrivain : « Mensonges et faux-semblants« 

« Peppermint » d’Adagio Teas…

Dès que je vois un(e) thé/infusion à la menthe, mes papilles s’affolent…
Depuis des années.
En plus, même dans un café quelconque non expert en la matière dans l’trou du cul du monde, c’est le moins décevant !

Adagio Teas en propose ici une poivrée, qui est de bonne facture.

Merci à A l’unithé pour ce 8e jour du Calendrier de l’Avent au travail et qui m’a enchantée dès le matin.

Belle dégustation à tous !

img_9546

« White Vanilla Grapefruit » d’Harney & Sons…

Sur le papier : thé blanc Bai Mu Dan à la vanille et au pamplemousse.

Au nez  : senteurs très prononcées et la première chose qui me vient à l’esprit est que c’est un thé alcoolisé !
Vraiment étrange…

En bouche (eau à 80° et infusion de 3 mn) : ouf, plutôt rassurant !
Il est très doux.
Je sens bien une pointe d’agrume mais à l’aveugle je ne sais pas si j’aurais trouvé le fruit en question.

A l’unithé a assurément su me surprendre avec ce choix.
C’est vraiment un breuvage original qui mérite d’être testé.

Belle dégustation à tous !

img_9493

Sachet présent dans le Calendrier de l’Avent A l’unithé 2016