Les glaces Fabien Foenix (Paris)

Je vous en avais déjà parlé en septembre 2016 ( « Déjeuner maison chez l’Essence du Thé » ) mais je les avais tellement appréciées que j’en remets une couche en cette si belle et chaude dernière soirée de Printemps 2018.

Vive les congélos à la maison, qui permettent de se faire un revival collector !

Je me suis donc délectée de glaces créées par Fabien Foenix pour la maison George Cannon, à savoir :
thé vert Matcha
thé Secret Tibétain
thé de Chine Milky Oolong

Un vrai régal.

Malheureusement depuis ma brève sus-citée, la boutique ne propose plus de déjeuner.
A voir si les Tea Time (qui eux existent toujours) estivaux permettront à tous ceux qui passeront dans le coin de pouvoir les goûter.
Reste les autres parfums de l’artisan à aller déguster 6 Rue Descombes dans le XVIIe…

Belle dégustation à tous !

Et toutes mes pensées vont pour mes copines et copains théinés qui se reconnaîtront…

Le brunch de Benoit Castel (Paris XXe)

Benoit Castel, je l’ai découvert en décembre dernier lorsque la boutique  a ouvert rue Jean-Pierre Timbaud…

Alors lorsque mon amie Karine m’a proposé d’aller bruncher avec elle à la bien jolie boulangerie historique située 150 rue de Ménilmontant (Paris XXe), il était hors de question que je refuse !

Que ce soit en salé ou en sucré, vous avez un choix complet de dingue sous forme de buffet en libre-service.

Pour 29 € par personne (arrêtez de sauter au plafond et de dire que c’est trop cher ), je peux vous assurer que vous en sortirez rassasié(e)(s) et surtout ravi(e)(s) côté papilles.

C’est du fait maison et donc du super bon !

Comme vous l’aurez compris je recommande vivement.

Tout n’était pas encore mis en place au moment où j’ai pris les photos…

« Du Trou à l’Homme au Tilleul & retour perché » (Etretat)…

Voici l’intitulé que j’avais dans mon ical de la part de Mon Brun.

Je suis normande et pourtant je n’avais jamais fait cette balade vraiment physique mais magique parce que totalement dingue !

Plus de 3h30 de marche dans les galets, les falaises, les valleuses et la brume (bénis des Dieux nous avons été).
C’est une beauté mystérieuse qui se mérite !

Par le bas : la Plage du Perrey, la Porte d’Aval (sur les traces d’Arsène Lupin avec l’Aiguille creuse…), le Trou à l’Homme, la Valleuse de Jambourg, la Manneporte, la Valleuse de Valaine, la Pointe de la Courtine (qui m’a fait penser à la tête d’une baleine) puis la Plage du Tilleul.

Par le haut : retour à Etretat par la cîme des falaises.

J’ai bien cru à un moment donné qu’il faudrait que nous rebroussions chemin (rien n’est fait pour que l’on passe facilement), mais la volonté d’y arriver nous habitant, nous avons relevé avec brio le challenge et nous nous sommes surpassés !

Aller au-delà de nos limites, fierté d’avoir réussi et d’être rentrés vivants.
Emotions intenses garanties.

Je recommande vivement si vous êtes (suffisamment) en forme !

Une journée incroyable.
J’en ai pris plein les yeux !

Programme pour la prochaine fois : la visite de la maison de Maurice Leblanc, Le Clos Arsène Lupin !