« Concussion »

Tirée d’une histoire vraie, le film revient sur le neurologue pathologiste d’origine nigérienne nommé Bennet I. Omalu qui a révolutionné le monde de la neurologie en découvrant des cas d’encéphalopathie traumatique chronique au sein de la NFL et qui a ainsi dénoncé les dangers du célèbre football américain, véritable sport national.

Au-delà de l’histoire que je ne connaissais pas du tout, j’avoue que le jeu impeccable de Will Smith (dont je ne suis pas fan) m’a vraiment bluffée…

Un beau film !

0854674001451069126_filepicker

Atelier « Carnets de voyage dans les Yvelines » avec Antonia Neyrins & Pat Masioni #1

Hier, j’étais en vadrouille dans les Yvelines, plus précisément en Atelier en plein air ensoleillé avec les artistes Antonia Neyrins et Pat Masioni.

Au programme : déambuler dans l’Ile Nancy à Andrésy où des oeuvres d’Art Contemporain flirtent avec la nature de ce parc naturel, carnets / crayons et pinceaux à la main en apprenant au passage des techniques indispensables pour embellir des carnets de voyage.

19e édition Sculptures en L’Ile Andrésy
du 20 mai au 25 septembre 2016

J’ai BEAUCOUP apprécié cette journée, et ce malgré les moustiques !
J’avoue qu’ils m’ont fait un sale coup : au lieu de travailler cette après-midi, je combats une allergie carabinée et la cortisone sera l’amie de mes 8 piqures (qui ont pris une ampleur incroyable) pendant une semaine suite mon passage chez le médecin en urgence ce midi.

Antonia et Pat sont des « professeurs » attentifs qui respectent notre liberté artistique. Ce n’est pas toujours le cas en la matière.
L’ambiance est très conviviale : pas de pression, que du bonheur !

Je suis fière aujourd’hui d’avoir effectué un petit carnet qui me ressemble même si tout n’est pas encore parfait (mais existe-t-elle……… la perfection ?!).

image

Antonia et Pat vont réitérer ce type de journée (la prochaine est prévue dimanche prochain : « Stage carnet de voyage botanique et tropical à Paris« ) et proposent également des séjours à l’étranger (Stages de carnets de voyage)

N’hésitez surtout pas.
Ils ont beaucoup à partager…

The Tearoom Tours (ou le château de la Reine Chloé)…

Cela commence par 3h en OuiBus avec Estelle alias Volutes Tea et Adeline Thé + Toi  (ben oui tant qu’à faire que d’aller en Province pour la journée, soyons folles et testons des modes de transports alternatifs)…
Une fois là-bas on s’prend une bonne rasade gourmande et théinée de God Save the Queen et de BO Disney…
Et cela se termine par une fournée de scones que l’on rapporte à Paris et que j’ai dégusté ce matin au petit déjeuner…

WELCOME TO THE TEAROOM TOURS!

Chloé, ancienne journaliste de son état, a ouvert son salon de thé british (lunch, tea time, brunch) il y a deux ans 1/2 à Tours (elle est du cru donc c’est normal).
Pourquoi cette spécialité complètement assumée ? Parce qu’elle a ce petit grain de folie typiquement britannique que j’adore !
Plus sérieusement, elle a habité deux ans à Londres. Et puis avec un Grand-Oncle qui était Chef Pâtissier, elle est tombée dans les gâteaux toute petite… La vie a fait le reste.

Une belle théière en guise d’enseigne, un joli bleu artistique qui encadre la porte et hop, vous entrez dans un monde décalé : vous verrez le Prince Charles la main dans l’pantalon (le sien), Queen Elisabeth se gratter le nez (gantée bien sûr) et bien d’autres photos choisies, de la vaisselle dépareillée, la peinture d’un artiste local (Bernard Fièvre)… le tout dans des effluves irrésistibles (vous tomberez instantanément amoureux des gâteaux qui vous accueillent avant même d’avoir porter la cuillère à votre bouche) et une ambiance conviviale qui nous fait nous sentir chez nous !

Le pire, c’est que tout est fait maison et super bon, que la carte de thés est de grande qualité (Fortnum & Mason, Dammann Frères, Betjeman & Barton, réserves personnelles de la maîtresse des lieux etc, etc…) et rend jaloux les salons de thé du monde entier !

C’est UNIQUE, c’est absolument GENIAL.
Un lieu comme je les aime. Avec une âme.
Vous aurez envie d’en faire votre QG !
Le seul souci : j’habite Paris et c’est à Tours.

Bon vous l’avez compris : JE RECOMMANDE VIVEMENT !!!
C’est un vrai coup d’ .

NDLR. En plus nous avons appris en y déjeunant que Kate attendait son troisième enfant…
Et un #pokemongo a été trouvé…
The place to be j’vous dis !

The Tearoom Tours
37 rue de la Scellerie
37000 Tours
Mercredi-Dimanche : 12h-19h
09.84.14.18.83.

Chloé tient également en parallèle avec brio deux blogs : Somewhere over the teapot (univers théiné) et Les fourberies d’escarpin (qui rend admirablement hommage à son ancien métier à travers des articles éclectiques).

Ma découverte des thés petit Gaiwan…

petit Gaiwan a pour vocation de mettre en avant les thés de Chine, ainsi que les petits producteurs artisanaux (récoltes à la main, préparations au plus près de la tradition ancestrale).

Cette maison s’étoffe au fur et à mesure.

Rolphe m’a très gentiment envoyé 4 échantillons pour test il y a quelques semaines…
Encore merci à lui.

Le Lu Shan Yun Wu pour commencer :
Thé vert grand cru du mont Lu (Jiangxi).
C’est un breuvage ancien qui était offert en tribut à l’empereur.
Il fait partie des 10 meilleurs thés de Chine.
Ses feuilles m’ont fait penser à des p’tites queues en tire-bouchon !
Au nez, je n’arrive pas à définir les belles sensations que je ressens (j’ai encore beaucoup à apprendre là-dessus).
La liqueur est de couleur verte.
Son profil organoleptique est très intéressant : rond, délicat, sans astringence, belle longueur en bouche, très végétal (il me fait beaucoup penser à un thé japonais).
Une révélation !

Ensuite le Mi Lan Dan Cong :
Il est également appelé Honey Orchid.
Ce thé est un grand classique parmi toute la variété des Dan Cong.
Sa production est limitée.
Ce sont de longues feuilles brunes.
Au nez, j’ai senti la terre.
La liqueur est de couleur marron clair.
Son profil organoleptique est très complexe ! Je l’ai trouvé assez « lourd », astringent. Sa longueur en bouche est plutôt intéressante. Je n’ai pas réussi à définir ses notes gustatives.
J’y reviendrai donc pour mieux le définir !
Mais une chose est sûre : belle qualité ici également.

Puis le Fujian Green :
C’est un thé vert aux très jolies feuilles !
Au nez, il me fait penser à de l’herbe fraîchement coupée.
La liqueur est de couleur verte très pâle.
Son profil organoleptique le dévoile assez rond, rafraîchissant, sans astringence, long en bouche. Ses notes sont végétales et fleuries.
Un test tout doux…

Enfin le Lapsang Souchong.
Bon alors je vais honnête, je ne suis pas du tout fan des thés fumés.
Du coup, je l’ai offert à Estelle du blog « Volutes Tea » qui est totalement fada de ce type de thé !

Dans la même lignée que Nannuoshan, petit Gaiwan propose assurément des thés de Chine de très grande qualité.
On sent très bien le côté « Saveur et Tradition » prôné par cette belle maison.
Je vous la recommande vivement.

Avec le code « ARTHEMISS », Petit Gaiwan vous offre une remise de 10% pour toute commande.

Alors n’hésitez pas un seul instant, et belles dégustations à tous !

Ma découverte Honoris Causa, Maître infuseur…

Tout cela a commencé avec une photo postée sur le compte Instagram de Dominique Archambeau alias atrecherche du blog A la recherche : il narguait les Team Tea Addicts avec une belle boîte plumier remplie de thé Ceylan du Sri Lanka…

image

(C) Dominique Archambeau

Ni une ni deux !

Cette maison me faisait de l’oeil depuis un bon moment.
J’ai donc sauté le pas et j’ai passé commande.
Et ils m’ont gâtée…

image

Outre la copie conforme de ce que je décrivais plus haut, ils m’ont envoyé pour test deux Earl Grey et un Assam.
Sans parler d’une cuillère adorable…

Mais passons aux dégustations !

Le Ceylan tout d’abord :
Ce blend classique est parfait le matin parce qu’il stimule bien. Personnellement je ne l’infuse pas trop longtemps (2 mn max).
Celui-ci vient du « Nord-est du district de Dimbula, dans les montagnes du centre du Pays ».
Ce thé a un pouvoir oxydant très élevé et possède des vertus médicinales importantes (lutte contre la vieillesse et le mauvais cholestérol, protection contre les attaques cardiaques et les accidents cardiovasculaires).
Il a un goût prononcé mais tout en rondeur et est indéniablement authentique.
Il est d’une belle couleur ambrée.
Au-delà du très beau packaging, je l’ai beaucoup aimé.

image

Concernant les Earl Grey :
J’ai pu en goûter deux, à savoir le « Majesté Earl Grey » (thé de Darjeeling à la Bergamote) et l' »Altesse Earl Grey » (thé noir d’Assam parsemé de fleurs de bleuet à la bergamote) .
Pour les p’tits nouveaux sur le blog, il faut savoir que je fais autant braire mon monde en matière d’Earl Grey qu’en matière de Darjeeling… 
Comme indiqué sur le site, j’ai testé le Majesté à froid et l’Altesse à chaud.
Verdict ?  Deux thés de belle facture qui m’ont beaucoup plu (bergamote bien présente, rafraîchissant pour le premier, rond et réconfortant pour le deuxième) !
J’y reviendrai assurément…

Quant au Assam Tonganagaon :
La région est située à l’extrémité orientale de l’Inde. On y trouve ainsi des thés noirs très puissants en bouche. Ce thé pousse à une altitude proche du niveau de la mer. Il est connu pour avoir du corps, être vivifiant, fort !
Au nez, il me rappelle les premiers types de thés que j’ai pu boire au Royaume-Uni, la qualité en plus !
Historiquement, il est souvent vendu en tant que blend sous l’appellation « Breakfast Tea ». Pas étonnant donc !
En bouche, c’est un thé puissant mais ici, point d’astringence (ce qui est rare en l’espèce !).
Tonganagaon est un jardin. Après recherche sur la toile, c’est un grand cru, riche en bourgeons dorés qui confèrent de la rondeur à ses arômes puissamment maltés. Je comprends mieux.
Pour ceux qui recherchent un thé « goût britannique » réussi, ne cherchez plus : c’est celui-là !
J’avoue que perso, la prochaine fois, je lui ajouterai une goutte de lait (j’entends les puristes d’ici : OMFG… Tea with milk?! Sometimes, yes my dear. I confess… )

image

Au final, Honoris Causa m’a conquise avec ces classiques indispensables !
J’envie les arcachonnais tout à coup.

Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas un seul instant !
Sinon, vous pouvez passer commande sur leur site.

Une seule chose : j’aimerais en savoir plus sur la maison parce que je n’ai rien trouvé en terme d’historique…

Belles dégustations à tous !