« Ah ! ça ira… » de Denis Lachaud…

Un enlèvement dans les plus hautes sphères de l’Etat français, la mort d’un homme d’affaires new yorkais influent…

« Ah ! ça ira… » démarre sur les chapeaux de roue, tel un excellent thriller !
Très vite le chaos grandit de par le monde.
Il est politique. Il est médiatique. Il est social…

En 2037, la fiction semble avoir rejoint la triste réalité qui nous pend au nez si nous ne changeons pas nos actes, notre façon de penser et de voir certaines choses.

Michel Houellebecq proposait son analyse de notre pays en abordant la question de l’islam dans « Soumission ». Denis Lachaud voit plus grand et dissèque nos civilisations dans leur globalité et les évolutions (bonnes et mauvaises) qui s’y rattachent.
C’est une description implacable, sans concession, extrêmement bien détaillée, documentée et argumentée de la société qui nous attend.
Et on se prend au jeu.
Un livre à scénario intelligent, bien ficelé et très bien écrit qui tient en haleine.

Et après ?
Roman d’anticipation ou pure fiction ?

A vrai dire peu importe. Le principal est dans le fait que l’auteur arrive à nous questionner, appuie là où ça fait mal, pour qu’à travers cette étude assez noire de notre société et des personnes qui la composent nous trouvions en nous-mêmes une solution positive (si elle existe…).

« Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
Les aristocrates à la lanterne;
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
Les aristocrates on les pendra; »
(Révolution française, 1790)

Editions Actes Sud

NDLR. Cette chronique a été rédigée pour Lecteurs.com, en tant qu’Explorateur de la rentrée littéraire.

 

Laisser un commentaire