« Alors voilà » de Baptiste Beaulieu…

Nul besoin d’être du métier pour apprécier, puisque que de toute façon tout le monde a été ou sera (malheureusement) patient un jour…

Baptiste Beaulieu a le don dans ce livre de parler avec humour du tragique, voire de l’indicible, et ne serait-ce que pour ça je lui offre ma blouse (d’Artiste en tout genre) !

Je vais partir d’un postulat fort simple…
Vous rêviez d’arriver aux Urgences et de vous faire soigner par George Clooney ou le Docteur Mamour ? (chose impossible si vous réfléchissez bien, sans vouloir foutre tous vos espoirs en l’air)
Lisez ce livre, et Baptiste deviendra votre nouveau héros ! Comme tous ses co-équipiers.
Bien loin des papiers glacés certes, mais faites-moi confiance.

Vous n’êtes pas convaincus ? Vous hésitez ?
Je suis prête à vous rembourser le livre si vous ne succombez pas…

Belle lecture à tous !

Alors voilà Baptiste Beaulieu

« Je n’aime pas le mot « mort ». On ne meurt pas : on chevauche un étalon arc-en-ciel qui vous emmène faire du rodéo dans les nuages au son de Lucy in the sky with diamonds. Vous l’ignoriez ? Si on a été sage, les Beatles sont là pour vous faire passer dans l’au-delà »

« C’est le moment d’enfiler mon costume blanc de super-héros? Le bleu royal était déjà pris par Superman et le noir de Batman était incompatible : allez dire aux malades « on va vous guérir » habillé en croque-mort »

« Vous croyez être à l’hôpital ? Vous vous trompez. C’est l’HOPITAL. Ce sera top ! Après votre séjour ici, le Ritz et le Hilton vous paraîtront plus sordides que le Bates Motel dans Psychose »

« Je veux te faire ce que le Printemps fait aux cerisiers » (Pablo Neruda)

« Il y a des milliards d’êtres humains; il n’y a pas d’autre humanité que la nôtre »

Editions Fayard

NDLR. Dans la continuité du livre, suivez l’écrivain blogueur sur « Alors voilà « .

Laisser un commentaire