« 12 hommes en colère » (Théâtre Hébertot, Paris)

Aux États-Unis, un jury de douze hommes doit statuer sur le sort d’un jeune homme accusé de parricide, à l’unanimité selon le droit local en vigueur.
S’il est jugé coupable, c’est la chaise électrique qui l’attend…

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas, je n’en dis pas plus exprès !

Une mise en scène sobre qui sied à merveille au côté huis clos étouffant des délibérations…
Des comédiens tous profils très bien castés, au jeu impeccable…

Je vous encourage vivement à aller voir cette nouvelle adaptation théâtrale de ce drame judiciaire réalisé pour la première fois par Sidney Lumet en 1957 !

Un GRAND MERCI à Xavier qui se reconnaîtra.

Les Carnets de Route de François Busnel…

Je les avais suivis (pour la plupart) avec délice à l’époque sur France 5.

Je les revois désormais avec cette sensation de bonheur suprême de les avoir posséder pour toujours.

Pour tous les amoureux des mots, des écrivains, de la Littérature, des interviews conversations, des voyages (même immobiles sur canapé)…

« The man in the High Castle »

Cette série est l’adaptation du roman « Le maître du haut château » de Philip K.Dick (très bon livre paraît-il) paru en 1962.

Le synopsis est le suivant :
Nous sommes en 1947.
Les Etats-Unis ont capitulé face au Japonnais et aux Nazis.
Le territoire est décomposé en 3 zones : « Le Grand Reich Nazi » (capitale : New York), « La zone neutre » (Les Rocheuses) et « La zone du Pacifique » (capitale : San Francisco).

Ca fait froid dans l’dos hein ?!

Hitler est malade, il y a beaucoup de tensions de part et d’autre (ambiance Guerre Froide) et des résistants tentent de sécuriser les images d’un film secret…

S’il n’y a rien à dire sur le jeu des acteurs et sur l’ambiance qui est très réussie, la direction de la photographie manque d’une certaine clarté, la réalisation est très lente et les nombreux flashback pas forcément simples à suivre.

Il faut donc s’accrocher pour ne pas avoir envie d’arrêter !

Deux saisons recensées à ce jour.
La troisième serait en cours même si la série n’a pas connu le succès escompté.

« Grease Le Musical » (Théâtre Mogador, Paris)

Quand Mogador fait revivre John Travolta et Olivia Newton John, c’est irrésistiblement régressif et toute la salle en redemande !

La troupe est jeune, dynamique et terriblement entraînante.
Elle interprète certaines chansons en français, d’autres en anglais.
Rythme et humour sont au rendez-vous.

J’ai eu la chance d’assister à une Avant-Première hier au soir, et c’est vraiment TRES REUSSI.
Standing ovation aux rappels…
A NE PAS RATER ! (à compter du 28 septembre prochain)

Un GRAND MERCI à S.D qui se reconnaîtra…

Grease Le Musical