Les Carnets de Route de François Busnel…

Je les avais suivis (pour la plupart) avec délice à l’époque sur France 5.

Je les revois désormais avec cette sensation de bonheur suprême de les avoir posséder pour toujours.

Pour tous les amoureux des mots, des écrivains, de la Littérature, des interviews conversations, des voyages (même immobiles sur canapé)…

« The man in the High Castle »

Cette série est l’adaptation du roman « Le maître du haut château » de Philip K.Dick (très bon livre paraît-il) paru en 1962.

Le synopsis est le suivant :
Nous sommes en 1947.
Les Etats-Unis ont capitulé face au Japonnais et aux Nazis.
Le territoire est décomposé en 3 zones : « Le Grand Reich Nazi » (capitale : New York), « La zone neutre » (Les Rocheuses) et « La zone du Pacifique » (capitale : San Francisco).

Ca fait froid dans l’dos hein ?!

Hitler est malade, il y a beaucoup de tensions de part et d’autre (ambiance Guerre Froide) et des résistants tentent de sécuriser les images d’un film secret…

S’il n’y a rien à dire sur le jeu des acteurs et sur l’ambiance qui est très réussie, la direction de la photographie manque d’une certaine clarté, la réalisation est très lente et les nombreux flashback pas forcément simples à suivre.

Il faut donc s’accrocher pour ne pas avoir envie d’arrêter !

Deux saisons recensées à ce jour.
La troisième serait en cours même si la série n’a pas connu le succès escompté.

« Snowden »

Très convaincant, le film explique extrêmement bien les valeurs profondes qui habitent le jeune homme et qui ont abouti aux révélations que l’on connait (collecte illégale d’informations personnelles par la NSA sous couvert de la lutte antiterroriste).

A VOIR ! (ainsi que « Citizenfour » dont je vous ai déjà parlé…)

Si les journalistes qui ont publié les documents transmis ont reçu le prestigieux Prix Pulitzer, Edward Snowden (bien qu’inculpé par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux a également obtenu de nombreux prix et c’est bien là le paradoxe !) est toujours actuellement réfugié à Moscou où sa compagne (l’exemplaire Lindsay Mills) l’a rejoint.

« Les années Obama »

Vous avez jusqu’à demain pour voir en replay les 4 documentaires consacrés aux années Obama sur Arte.

Intéressant parce que sans concession.
Et Barack ne fait pas l’autruche quant à ses choix, réussis ou non.
Idem pour ses conseillers et collaborateurs proches.

Cette analyse introspective fait un bien fou.
Je vous la recommande vivement !

NDLR. En mars dernier, les éditions Fayard ont annoncé qu’elles publieraient en français les livres de Barack et Michelle Obama en France.