Appel aux dons pour la rénovation de la maison natale de Colette…

Je sais…
Nous sommes en janvier et les impôts vont une nouvelle fois nous tomber dessus…

Mais la maison natale de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye a besoin de dons (et il n’y en a jamais de « petits ») pour ce beau projet qu’est sa rénovation.

Alors si, comme moi, vous aimez les livres de cet écrivain, devenez acteurs de cette restauration !

photo_projet_41830 Merci…

Le Grand Bé : la demeure éternelle de Chateaubriand…

Face à la Cité des Corsaires, un de nos plus illustres écrivains français a souhaité reposer pour n’y entendre que le vent et la mer…

« Point d’inscription, ni nom, ni date, la croix dira que l’homme reposant à ses pieds était un chrétien : cela suffira à ma mémoire » (Chateaubriand)

Il est bon de savoir que Le Grand Bé devient une île à marée haute…

Le Grand Bé Saint Malo Bretagne

Le Grand Bé Saint Malo Bretagne

Le Grand Bé Saint Malo Bretagne

Saint Malo vu du Grand Bé Bretagne

Le Grand Bé Bretagne

Le Grand Bé Bretagne

Le Grand Bé Tombe de Chateaubriand Bretagne

Le Grand Bé Tombe de Chateaubriand Bretagne

Sur les pas (malouins) de Missy & Colette…

Voici la Villa de Roz Ven (achetée en 1910 par Missy et Colette et que cette dernière gardera après y avoir écrit « Le blé en herbe ») telle qu’elle m’est apparue…

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

Roz Ven Colette Saint Coulomb Bretagne

NDLR : la maison n’est visible que depuis la plage de la Touesse (Saint Coulomb) et est, à ce jour, une propriété privée.

Sur les pas de Chateaubriand, à Combourg…

Tel que je l’ai découvert, c’est un endroit d’une grande majesté, fort joli pour peu que l’on aime ce type de Château et que le soleil soit de la partie…

Chateaubriand l’a vécu de façon tout autre et le décrit admirablement bien dans ses « Mémoires d’Outre Tombe »…

Au Château, la vie était austère, les distractions rares et le confort absent; le mobilier était sommaire, les pièces froides. Seules quelques visites venaient égayer cette solitude.

« C’est dans les bois de Combourg que je suis devenu ce que je suis. 

François-René habite une cellule au sommet d’une tour. De sa fenêtre, la nuit, il ne voit qu' »un petit morceau du ciel et quelques étoiles… Des chouettes, voletant d’une tour à l’autre…, dessinaient sur les rideaux l’ombre mobile de leurs ailes« . Relégué à l’endroit le plus désert du Château, l’enfant ne perd pas un « murmure des ténèbres« .

Son âme restera à jamais marquée par sa vie à Combourg, entre un père taciturne et sévère et une mère pieusement mélancolique. « L’enfant disparu et l’homme se montra avec ses joies qui passent et ses chagrins qui restent« …

Il quittera Combourg en 1786 (« je vis les roseaux de mes hirondelles, le ruisseau du moulin et la prairie; je jetai un regard sur le Château. Alors comme Adam après son péché, je m’avançais sur la terre inconnue; le monde était tout devant moi : and the world was all before him« ), et n’y reviendra que trois fois. Une phrase résume sa dernière visite : « La Révolution est passée par là« …

Château de Combourg Bretagne

Le lac tranquille Combourg Bretagne

Château de Combourg Bretagne

Domaine du Château de Combourg Bretagne

Domaine du Château de Combourg Bretagne

Domaine du Château de Combourg Bretagne

Château de Combourg Bretagne

Parc du Château de Combourg Bretagne

Château de Combourg Bretagne

Parc du Château de Combourg Bretagne

Parc du Château de Combourg Bretagne

Domaine du Château de Combourg Bretagne

Domaine du Château de Combourg Bretagne

NDLR : le Château étant toujours habité à ce jour, les photos sont strictement interdites dans les pièces offertes à la visite.