« Le chemin des paradoxes est le chemin du vrai. Pour éprouver la réalité, il faut la voir sur la corde raide.” (Oscar Wilde, « Le Portrait de Dorian Gray »)…

Quelque part à Paris, un matin d’hiver…

« Ma vie c’est moi qui vais la peindre, alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs. » (Grand Corps Malade, « Je dors sur mes deux oreilles »)…

Quelque part entre le Gers et Paris, sur la route, une fin d’après-midi d’Hiver…