Gratitude

En France, c’est bien connu, nous rouspétons beaucoup je ne vous apprends rien.
Mais parfois on a la chance de rencontrer des personnes formidables dans un Service Public SURCHARGÉ un jeudi en fin d’après-midi après s’être prise pour un oiseau dans un escalier au travail (mémo pour une autre fois : Céline, tu n’es pas une ombrune… arrête de te prendre pour Miss Pérégrine !) et cela change votre façon de voir certaines choses…

Bref.

La magie du web et mon talent de fin limier font que j’ai retrouvé le Doc Urgentiste qui s’est si bien occupé de moi, et je pense qu’il mérite un p’tit message pour lui exprimer toute ma sympathie et ma gratitude.

Une luxation de l’épaule, je ne la souhaite à personne (pas même à mon pire ennemi, pour dire !) tellement on souffre le martyre jusqu’à ce qu’elle soit réduite (remise en place).

Il m’a très sympathiquement accompagnée dès la prise en charge et lors de la fameuse manipulation (que tous les médecins ne peuvent pas effectuer), il m’a demandé de lui faire confiance, il a su me parler et me dire ce qu’il fallait (vive le gaz hilarant au passage ! ) et au final, tout s’est super bien déroulé. Un très GRAND MERCI à lui.

Donc si un jour vous vous retrouvez à l’Hôpital Henri Mondor de Créteil (je ne vous le souhaite pas bien évidemment) et que vous tombez sur le fantastique médecin Jean-Pierre Fabre que j’ai trouvé si humain, vous pouvez respirer. Tout se passera bien (modulo la gravité de votre état bien entendu).

J’en profite également pour remercier tous les anonymes croisés ce jour-là (ambulanciers, personnes qui attendaient comme moi mais qui tenaient à me céder leur place étant donné mon état, qui m’ont apporté des verres d’eau; aide-soignants, infirmiers, radiologistes) et qui ont fait preuve à mon égard de beaucoup de bienveillance.
Il y a peu de chance qu’ils passent par ici mais, sait-on jamais…

« J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant. » (Pablo Picasso)…

Il était grand temps que p’tit Nabuchodonosor rejoigne Jayavarman sur le bandeau de mon blog.
Ce sera chose faite lorsque Mon Brun aura eu le temps de s’en occuper maintenant que son double illustré (effectué à l’ipad) est entre ses mains.
A suivre tout bientôt donc !

« Je constate qu’il y a une absence de rêve. Il faut réapprendre à rêver. » (Jean Rochefort)…

(C) Internet

Ce lundi 9 octobre 2017, nous venons d’apprendre son décès.
Et voici ce que cela m’inspire : le 7e Art rend heureusement éternelles certaines belles personnes que l’on pense immortelles depuis notre enfance…

Etes-vous un (serial) blogueur littéraire ?

Vous écrivez (selon vous hein) des chroniques de vos lectures mieux que n’importe quel libraire ou journaliste ?

Vous soutenez (officiellement) les librairies indépendantes ou les bibliothèques près de chez vous ?

Votre PAL déborde ?

©Amanda Hawkins for Tami Lewis Brown (thanks a lot for her agreement! )

Vous êtes le premier à poster des chroniques de livres non encore parus ?

Vous ne dites que du bien des livres ?

Vous lisez ce que tout le monde lit ?

Vous dites d’un livre qu’il n’est pas bon en off mais vous réussissez l’exploit de n’en dire que du bien en public ?

Vous courez les rencontres et les jurys littéraires et vous promettez de lire tout ce que vous recevrez ?

Vous avez (soit disant) un fan club digne d’une Rockstar ?

©Pub Rpg Design

Vous lisez un livre par jour (minimum) alors que vous travaillez, avez des enfants, faites le ménage, mangez, dormez – et je préfère en passer – (tout cela sans vous droguer bien sûr) ?

(j’aurais pu continuer mais il faut savoir s’arrêter…)

WELCOME dans la blogosphère littéraire, bourrée de fautes d’orthographe, de SP non lus (voire revendus parfois) mais chroniqués par l’opération du Saint-Esprit, de compétition de publications, de faux-semblants, d’egos démesurés, d’hypocrites envers les maisons d’édition, de moutons de panurge, de faire-valoir, de lectures en diagonales, de licornes qui se prosternent, de Wonderwomen et de Supermen !

Cela vous fait rêver ?
Pour ma part pas du tout.
De plus en plus déçue, écoeurée même, je demande à ceux qui seraient vexés à la lecture de ce billet sans prétention qui se veut humoristique (vive la dérision non ?!) de réviser les définitions de modestie, d’honnêteté et d’intégrité s’il vous plaît…

NDLR : Les illustrations sans © ont été trouvées sur Google images. Si une mention spéciale venait à manquer, je m’en excuse et je vous prie de bien vouloir me le faire savoir.