LA galette des Rois de Benoît Castel et le thé « Noël à Pékin » de Dammann Frères…

Je vous ai parlé de Benoît Castel récemment et avec la traditionnelle Epiphanie ce week-end  comment ne pas craquer ?!

Depuis quelques années j’étais très « La pâtisserie des rêves » en la matière.
Mais depuis que Conticini est parti, j’avoue ne pas y avoir remis les pieds… 

J’ai trouvé la pâte feuilletée particulièrement aérienne et la frangipane excellente. Et je pense avoir décelé un soupçon de sel que j’ai beaucoup apprécié.
Testée froide (oui, je l’aime aussi comme ça ! ) et réchauffée au four à 180° pendant 5/10 mn le lendemain, elle m’a régalée !
Vous pouvez donc céder à la tentation les yeux fermés…

Je m’en suis délectée avec le thé de Noël Dammann Frères « Noël à Pékin »  qui est une très GRANDE réussite dont j’ai du mal à me passer quotidiennement depuis que je l’ai goûté et qui est un sacré coup d’ de la fin de l’année 2017 !
C’est un savoureux mélange fleuri-fruité de thé noir et de thé vert au jasmin, aromatisé au fruit de la passion, à la mangue et à l’ananas avec une pointe d’agrumes.
Un beau voyage des sens…

Bon appétit et belle dégustation à tous !

« Ginseng flower » de Yogi Tea…

Bon alors rebelote, pas d’chance !
Trop de réglisse une nouvelle fois dans ces sachets Yogi Tea.
Pas pour moi donc.
Une boîte complète dans la Box « Secrets d’Indonésie » d’Envouthé , les boules !
Du coup quand vous n’aimez pas, vous n’avez que vos yeux pour pleurer.
Bref…
Cela étant dit, elle a déjà trouvé preneur.

En revanche, les petits carrés de chocolats noirs (75%) de la Maison Pralus sont remarquables à mon goût !

imageAutres ingrédients : citronnelle, menthe poivrée, cynorrhodon, zeste d’orange, cardamome, ginseng, cannelle, gingembre, agrumes, ortie, luzerne, poivre noir, céleri, clous de girofle, kombucha.

Spécialité de thé « Goût russe Doucha » de Dammann Frères…

C’était la p’tite surprise gourmande de la Box « Poupée russe » d’Envouthé en novembre…

Côté saveurs, pas de souci, Dammann Frères nous a bientôt fait voyager vers l’Est : thé noir, bergamote, orange, citron.

Un chouille trop sucrée à mon goût pour que je prône sa perfection, mais je m’en suis bien délectée quoi qu’il en soit…

Belle dégustation à tous !

YLG Pâtisserie (Paris) & faïence de Gien

Samedi, c’était mon deuxième Atelier dans la boutique Gien à Paris, lieu que j’ai été ravie de retrouver…

Au programme cette fois : la rencontre avec Yann Le Gall et la découverte de ses pâtisseries très originales !

Pour la petite histoire…
YLG Pâtisserie existe depuis 2013.
Son laboratoire se trouve chez lui et sa femme valide tous les tests (ou pas !)
Actuellement indépendant, il vous propose 3 choses :
– des livraisons dans Paris ou la proche banlieue
– un salon de thé à domicile
– des démonstrations, prestations.
Son site internet vient tout juste d’ouvrir et il devrait signer un local d’ici peu dans Paris. A suivre !

Ce jeune Chef tire sa source d’inspiration du Japon (harmonie, équilibre, peu de sucre…)
Il n’est passé par aucune « Grandes Tables » et se décrit comme un autodidacte.
C’est un pâtissier naturel, qui assume complètement son style très différent.
Et tout cela, j’aime !

Côté dégustation, nous avons été très gâtés :
– un RollCake aux fruits rouges
– deux [Cu]bes (un au coquelicot, à la pastèque et à la fraise & l’autre au melon)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et du côté de Gien, nous avons eu la chance de découvrir en avant-première la collection « Petits Choux » dans son ensemble (10 couleurs, vendus par 2 au tarif de seulement 24€ ! -allez-y, vous pouvez craquer !!!-)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au final, des gourmandises qui sortent de l’ordinaire et que j’ai beaucoup, BEAUCOUP aimé ainsi que des petits gobelets en faïence (à thé me concernant) pour lesquels j’ai complètement fondu ! (5 sont déjà en ma possession)

Merci à Gien Paris pour ce nouvel Atelier fort sympathique et terriblement gourmand…

Mes autres articles sur les Ateliers Gien

Les « Kundalinis » ou « mesquineries au thé » de la maison Theodor…

Mes coups de coeur en confitures sont rares.

Je vous présente donc les « Kundalinis » ou « mesquineries au thé » de la maison Theodor !

IMG_7420.JPG

IMG_7421.JPG

Ces petites drogues gourmandes et théinées étaient glissées dans la Box Theodor d’Envouthé.
C’est ce cette manière que je les ai découvertes.

A mi-chemin entre la gelée et la confiture à proprement parler, elles sont cuites en bassine de cuivre, avec seulement 45% de sucre.
Les épices, fruits, fleurs et le thé ont ainsi une magnifique place…

Pour la petite histoire, parce que tout veut dire quelque chose avec L’Insolent Parisien, « Kundalini » vient du « sanscrit » et signifie « ouvrir et harmoniser tous les sens ».
Ou comment déguster du thé… d’une délicieuse autre manière !

J’SUIS FAN.
Il faut que je m’en procure de nouveau, et vite !!!