« Childhood revival »

Douceur de vie malouine où j’ai rejoint de la famille pour quelques jours.
La chambre qui m’a été attribuée dans la maison est celle d’une petite fille de 6 ans (n’y rechercher aucune allusion, ni raison, ni explication : c’était la dernière disponible !)
Voici ce qui me sert de bureau : entre rires et adaptation, INSPIRATION ! (je ne répèterai jamais assez qu’il faut toujours garder son âme d’enfant…)

Bureau enfantin

NDLR le 8 août 2012 : le tabouret est toujours en l’état 24h après mon arrivée…

Laisser un commentaire