« Combien de fois je t’aime » de Serge Joncour…

Dix huit nouvelles aux titres évocateurs, d’une extrême sensibilité, où tout un chacun peut se reconnaître…
L’Amour disséqué chirurgicalement; des mots choisis, précis; des phrases ciselées…

Serge Joncour manie décidément ce thème à la perfection, sans faux-semblants…

Combien de fois vais-je donc aimer à ce point ce que vous écrivez ?

Belle lecture à tous !

20140420-081402.jpg

« Il y a des êtres avec lesquels le courant passe, ceux dans lesquels on se retrouve un peu, on se reconnaît, une sorte d’humeur régit ça, une chimie moléculaire qui combine plus ou moins heureusement ses parfums »

« Une rencontre, c’est un moment de grâce »

« Le péché est le privilège de ceux que la rédemption concerne »

« Se rencontrer, mais pas avant de s’aimer »

« Aimer, c’est attendre »

« La peur de perdre l’autre, elle n’est jamais aussi forte que quand on ne le possède pas vraiment »

« Le passé esst une fatigue qui n’en finit pas de creuser, alors je polissais les souvenirs »

« L’indifférence doit être une forme très aboutie de la décontraction »

« Cette imprécision me va »

« On ne bouge pas, bercé un temps dans l’illusion renovée, on est deux »

« La vie, c’est notre petit film à tous les deux »

Editions J’ai Lu

Laisser un commentaire