« Dans le désert » de Julien Blanc-Gras…

Note de l’éditeur :

« On en parle beaucoup, de ces pétromonarchies du Golfe, et on n’en parle pas beaucoup en bien. Elles sont accusées, pêle-mêle, d’acheter la France, de financer le terrorisme, d’opprimer les femmes, de pratiquer l’esclavage et de s’accaparer les meilleures pièces du magasin Vuitton des Champs- Élysées. On en parle surtout de loin et j’ai envie de voir plus près. » Après les Kiribati et le Groenland, l’auteur de Touriste entreprend un récit de voyage dans cette péninsule arabique où s’érige un nouveau monde à la démesure fascinante, où tout peut arriver, pour le meilleur et pour le pire. En quête de l’hospitalité arabe, il s’ensable au Qatar, hallucine à Dubaï, frôle la mort aux Émirats, médite sur la fraternité humaine à Oman et se fait expulser du Bahreïn.
Réussira-t-il à se faire des amis dans le désert ? Parviendra-t- il à réconcilier l’Orient et l’Occident autour d’un thé à la menthe ?

Ce livre est une enquête sans concession des pays arabes, où tous les sujets sont abordés sans aucun tabou (condition de la femme, partis politiques, médias, religion, sexe…) et qui lève le voile sur des terres où les paradoxes sont nombreux et profonds.

Je ne suis pas certaine de vouloir en connaître plus qu’une escale lorsque je vole vers l’Asie, mais ce carnet de route est des plus instructifs et je recommande sa lecture.

Editions Au Diable Vauvert

Livre lu dans le cadre du Jury du Grand Prix des Lectrices 2018 dont je fais partie !

Laisser un commentaire