« De là, on voit la mer » de Philippe Besson…

Un joli parcours de femme, la fin d’un amour, le début d’un autre, L’Italie, et une très belle réflexion sur le métier d’écrivain…

« On ne fait que projeter autour de soi son petit cinéma intime » (Les choses de la vie)

« Il faudrait probablement s’interroger sur l’enchaînement des circonstances, sur cette fatalité étrange qui fait qu’un accident en entraîne un autre, ou sur ces trajectoires qui bifurquent considérablement juste après qu’elles ont frôlé un obstacle minuscule »

« Puisqu’au fond ce pourrait être ça, l’harmonie : accepter sa solitude »

Belle lecture à tous !

De là on voit la mer Philippe Besson

Editions Julliard

Laisser un commentaire