« Edward Hopper » au Grand Palais (Paris)…

Réservation / Coupe-file : obligatoire !

Si vous ne mourrez pas d’overdose humaine (ne serait-ce que visuelle) dès l’arrivée dans la première salle et si vos coudes sont rompus à tous les chocs, alors oui, vous arriverez peut-être à prendre plaisir à contempler (rapidement) les toiles exposées. Enfin………… si vous mesurez plus d’1m70 ! Parce que si comme moi vos talons ne suffisent pas à faire de vous un mannequin, vous aurez une chance sur quatre de choper une sciatique, un torticolis ou un lumbago à force de vous tortiller comme un ver.

Je ne sais pas si je continuerai à me faire des exposition où l’on a du mal à étancher sa soif d’admiration, mais une chose est sûre : je suis tout de même ravie d’avoir découvert les gravures et les aquarelles de ce génie pictural en parallèle de ses toiles les plus connues.

Exposition Hopper Grand Palais

NB. Prolongation jusqu’au dimanche 3 février 2013

Laisser un commentaire