« Eloge du chat » de Stéphanie Hochet…

… ou le chat dans tous ses états, félins, humains, historiques, littéraires et artistiques; le tout dans une style aussi élégant que sa démarche.

Belle lecture à tous !

« Le comble de la liberté est d’être chez soi partout »

« When you let him in, then he wants to be out;
He’s always on the wrong side of every door,
And as soon as he’s at home, then he’d like to get about »
(T.S. Eliot)

« Le chat n’a pas peur des paradoxes. Il est un paradoxe »

« Un après-midi, je dormais comme d’habitude sur la véranda, en rêvant que j’étais un tigre » (Natsume Sôseki)

« Certains chats défient les lois de la gravité, et leurs pouvoirs de lévitation étonneraient même un fakir » (T.S. Eliot)

« La paresse a un avantage : elle demande peut d’efforts » (Garfield)

« Debout, devant lui, je m’abîmais dans l’admiration et la curiosité » (Natsume Sôseki)

« Et si cet animal était avant tout un point d’interrogation se promenant sur des coussinets ? »

20140411-130632.jpg

Une résonance toute particulière pour ma part…
Mon tigré adoré, si tu me lis de là-haut, une pensée (quotidiennement éternelle) pour toi…

« Priver un amoureux des chats de son animal favori le rend malheureux. Ceux qui ont perdu un animal comprennent la douleur lancinante qui suit la disparition de leur compagnon. La mort d’un chat cause une tristesse profonde »

Editions Léo Scheer

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse.
Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre)
Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d’Alice)

Laisser un commentaire