« Eloquence à l’Assemblée » (Théâtre de l’Atelier)

Putain.
C’était quelque chose !
Et puis étant donné le contexte politique français, il y a comme une résonance…

Imaginez : Joey Starr, rappeur, producteur et acteur sur la scène du petit Théâtre de l’Atelier.

Sa voix si particulière qui résonne dans toute la salle, vous ne l’oublierez jamais. Il habitera les murs à tout jamais.
Quant à sa présence, je savais qu’il en imposait mais là franchement, chapeau bas.
Sans oublier son art d’apostropher le public comme il sait le faire.
Tout cela associé aux sublimes mise en scène de Jérémie Lippmann et scénographie de Jacques Gabel rendent le tout terriblement réussi.

Alors oui il s’est repris plusieurs fois (toute première sur les planches), mais là n’est pas le principal et ce n’est pas gênant sur l’ensemble. Il porte le verbe tellement haut qu’on ne peut que lui pardonner. C’est même émouvant. Le naturel est souvent désarmant…
Parce que je peux vous affirmer qu’Hugo et Olympe de Gouges (Robespierre, Lamartine, Jaurès, de Gaulle, et j’en passe) venant des entrailles de cet homme hors norme, ça l’fait grave.

Bref comme qui dirait, c’est d’la dynamite !
Et je confirme ce que mentionne le Théâtre de l’Atelier sur son site parce que je ne trouve pas mieux comme formule :

« On entend le peuple gronder dans sa gorge… »

Si vous faites partie des chanceux qui ont réussi à se procurer des places, vous avez eu du nez étant donné le peu de promotion qu’il y a eu.
Pour les autres, vous raterez une prestation unique et une heure de pur bonheur de sens de la formule et de mots fort à propos que l’on n’entend malheureusement plus assez.

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse.
Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre)
Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d’Alice)

Laisser un commentaire