En terme de dérive médiatique, on atteint des sommets !

Lorsque je suis tombée dessus ce matin, j’ai cru que ma vue avait encore baissé, que c’était un gag, que… que… que…

Non.

Une personne connue de tous avait employé autrement à l’époque ce type de phrase.
Il s’était fait lyncher en place médiatique pour avoir tenu de tels propos.

A y regarder de près, de loin, de côté, force est de constater qu’il fait bon vivre AILLEURS lorsqu’un média français se permet ce type de Une !

Il n’y a pas si longtemps, une certaine E.Béart s’est expatriée en Belgique.
Ce n’était visiblement pas pour les chocolats et étrangement personne n’en a parlé.

Toucher aux patrons qui créent de l’emploi, oui.
Toucher aux artistes, O(non)MG ! (cela ne se fait pas voyons)

« Le changement c’est maintenant » mais concrètement dans deux ans.
Pré-campagne pour les Municipales ?
On nous prend vraiment pour des…

« Les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît » !
Merci Michel (Audiard).

Pauvre pays…

Une Libération 10 septembre 2012 Bernard Arnault

NDLR.  Libération a aujourd’hui pour actionnaire de référence Édouard de Rothschild, grande fortune française. A-t-il un statut particulièrement spécial ou fait-il partie des « riches cons » ?

Une réflexion sur « En terme de dérive médiatique, on atteint des sommets ! »

  1. Je suis plutôt pour le liberté de la presse, mais là , je vous avoue que c’est malheureusement, le côté obsur de ce droit qui nous est si cher!
    On se ermets de dire tout et n’importe quoi,c’est une manque de respect ( de traiter de con M. Arnault, qui devrais poursivre en diffamation!) et preuve de nouveau que les insultes sont souvent l’argument de ceux qui n’en ont pas.

    Au canada lors des funérailles de M. Trudeau (ancien premier ministe du canada), son fils avait raconté une annecdotte ,
    Quand il était petit il est allé au parlement pour voir son père au boulot. Voulant faire plaisir à son père il avait fait une commentaire desobligeant à l’égard de M. levesques,le rival politique à lépoque, concernant son physique .
    Son père l’avait alors regardé d’un air sévère, et lui repliqua , « nous pouvons critiquer sa position politique ses idées, mais il ne faut jamais s’attaquer à l’homme »

    Il est dommage de constater ,que en France pays qui defends les droits de l’homme,on ne puisse appliquer une règle simple  » avant de parler , assure toi que ce que tu diras sera plus joli que le silence » ( proverbe japonais)

    La liberté d’expression implique également la sagesse de savoir l’utiliser!

    Amicalement!

Laisser un commentaire