Et le 4e Prix Anaïs Nin a été décerné à …

Hier au soir avait lieu la remise du 4e Prix Anaïs Nin.

Fondé par deux écrivains, Capucine Motte et Nelly Alard, et créé en hommage à Anaïs Nin, ce Prix littéraire “récompense une œuvre qui se distingue par une voix et une sensibilité singulières, l’originalité de son imaginaire et une audace face à l’ordre moral.”
L’objectif est de faire connaître à l’étranger un auteur français. Le lauréat se voit offrir en effet la traduction en langue anglaise de son livre primé.

En 2015 Virginie Despentes l’avait reçu  pour “Vernon Subutex”. 
En 2016 c’était Emmanuelle Richard pour “Pour la peau”. 

En 2017 Nina Léger pour “Mise en pièces”.

Cette année et j’en suis ravie, c’est Catherine Cusset qui a pu fêter comme il se doit sa “Vie de David Hockney” (Gallimard) dont je termine les dernières pages et que j’aime particulièrement (billet à venir).

Une soirée des plus réussies dans l’enceinte du beau Théâtre de l’Odéon.

J’apprécie beaucoup la philosophie de ce Prix où l’élégance un tantinet Rock’n Roll et la sympathie sont cultivées.
A l’image de Capucine Motte que je remercie encore vivement.

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse. Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre) Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d'Alice)

Laisser un commentaire