« Hard de vivre » de Carmen Bramly…

La prochaine fois, je n’irai pas à l’encontre d’une couverture qui ne me plaît pas et je ne m’obligerai pas à lire un livre sous prétexte que l’auteur sera en dédicace à la fin du mois grâce à l’association dont je fais partie.

Carmen Bramly n’a pas inventé le fil à couper le beurre côté drogues et triangles amoureux chez les « d’jeunes » et elle se débrouille moins bien que d’autres donc il n’y a aucun intérêt à perdre de temps avec ses lignes selon moi, même si je lui reconnais une certaine maturité dans son écriture.

Cela étant dit, tous les goûts sont dans la nature et cet avis n’engage que moi !

Editions JC Lattès

Laisser un commentaire