« Il faudra repartir » de Nicolas Bouvier…

Il est de ces couvertures de livres qui vous cueillent au vif, qui vous provoquent tellement d’émotions que vous repartez avec, sans savoir vraiment pourquoi tout en étant persuadée qu’il vous plaira plus que tout.

« Il faudra repartir » en fait partie.

Les notes de Nicolas Bouvier nous transportent, au moyen d’un style réel, sans fioriture.

Le voyage est des plus plaisants; nous le voudrions sans fin…

« Les choses qu’ont a violemment aimées au début de la jeunesse devraient ou disparaître sans laisser de traces ou grandir avec nous »

« Penser à l’aspect constamment transformateur que doit avoir la vie »

« Il faut alors revenir en soi, ou plutôt à ce courant imprévisible que les choses qu’on aime ont choisi pour nous rendre visite, pour emprunter cet étroit passage, le seul que nous pouvions leur offrir »

« A partir d’une certaine échelle, tout ce qui était moche devient beau »

Belle lecture à tous !

20130608-153918.jpg

Editions Petite Bibliothèque Payot

Laisser un commentaire