1 pensée sur “« La pâtisserie et l’amour, c’est pareil : une question de fraîcheur et que tous les ingrédients, même les plus amers, tournent au délice » (Christian Bobin)…”

Laisser un commentaire