« L’allée du sycomore » de John Grisham…

A la fin des années 80, un riche terrien (blanc) du Mississippi atteint d’un cancer se suicide en déshéritant ses enfants et ses petits-enfants au profit de sa femme de ménage (noire).
L’avocat Jack Brigance est chargé de la succession.
Que révèlera l’inévitable conflit juridique ?

Cela faisait bien longtemps que j’avais lu John Grisham.
762 pages d’histoire toujours aussi bien maîtrisée, ficelée, aussi efficace sur fond de tensions familiale, raciale et de rédemption.
J’ai passé un très bon moment !

Editions Le Livre de Poche

NDLR 1. Merci à Anita (qui se reconnaîtra) d’en avoir si bien parlé à notre dernier Club de Lecture et qui a eu la gentillesse de m’offrir le livre.

NDRL 2. « L’allée du sycomore » fait suite au « Droit de tuer », mais les deux histoires peuvent se lire indépendamment l’une de l’autre.

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse. Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre) Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d'Alice)

Laisser un commentaire