Une réflexion sur « « Le bonheur, c’est quand le temps s’arrête » (Gilbert Cesbron)… »

  1. Quelle belle phrase qui va comme un gant à la photo de cette petite cabane de « repos »… j’imagine le silence le bruit du vent, le chant des oiseaux, et peut-être l’eau qui coule d’une rivière quelque part…

Laisser un commentaire