Le brunch du Musée Jacquemart-André

Si j’ai apprécié l’exposition « De Zurbaran à Rothko » , il n’en a pas été de même côté brunch qui a été une véritable déception !
Voilà, c’est dit d’emblée…

Au menu (pour 29,30 €) :
– Jus d’orange ou de pamplemousse frais
– Corbeille du boulanger
– Oeuf cocotte aux fines herbes, salades mêlées, salade de pommes de terre à l’aneth, saumon fumé bio ou jambon de parme
– Glaces 2 boules ou Pâtisserie au choix
– Thé, café ou chocolat

La qualité de ce que j’ai eu en bouche n’a malheureusement pas été à la hauteur de l’amabilité du personnel : viennoiseries encore froides (surgelées ?!), pain sec, tranches de saumon posées (« jetées ») sur la salade à la va-vite et sauce à revoir (industrielle ? En tout cas c’est l’effet que cela m’a fait !), dessert hyper sucré (il a fallu que je retire la couche au-dessus de la tarte citron meringuée tellement cela faisait trop sans parler du fait que je n’ai pas compris son utilité !).
Je passe outre le fait que la corbeille de viennoiseries est servie sans assiette (d’où des miettes partout forcément lorsque l’on commence à manger. Cela a le don de m’exaspérer !) et le parfum de la confiture soit imposé.
Concernant le thé, la maison sélectionnée est Betjeman & Barton. Classique donc. Mais pour parfaire le tout, l’eau chaude dans la théière n’était pas à la bonne température et il n’y avait pas de repose sachet (sacrilège).

Alors oui la salle est juste sublime, mais cela ne fait pas tout.
Bien au contraire…

Bref pour moi, désolée mais c’est à oublier très vite ! (même si le lieu est pris d’assaut et complet 15mn après l’ouverture et que les touristes continueront d’affluer malgré ce billet. Je ne me fais donc pas de souci pour eux).

1 pensée sur “Le brunch du Musée Jacquemart-André”

Laisser un commentaire