« Le crime du Comte Neville » de Amélie Nothomb…

Note de l’éditeur : « Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. »

Un Comte belge se voit prédire qu’il tuera quelqu’un lors de la prochaine grande fête qu’il organisera…

Comme tous les ans, je l’attends avec une régularité de métronome.
Mais force est de constater que cette année (il paraît aujourd’hui), son nouvel opus m’a laissée de marbre. Oui, moi, lectrice nothombienne désormais fidèle, j’ose dire que je n’ai pas trouvé grand intérêt à me plonger dans ses pages cette année. Je n’ai pas ri une seule fois, le questionnement sur l’acte de donner la mort n’est pas très profond et je n’ai surtout pas retrouvé ce qui fait sa merveilleuse écriture.

Il ne figurera pas parmi ses meilleurs selon moi et ce billet est un véritable crève-coeur.

A vos commentaires pour ceux qui le liront ! (parution ce jour)

Editions Albin Michel

5 pensées sur “« Le crime du Comte Neville » de Amélie Nothomb…”

  1. Jai tout lu les Nothomb, rencontré Amélie …et il est bon…un peu simple dans la construction cest vrai mais j’ai bien aimé le lien père fille, la fin est un peu convenue certes.

  2. Céline je te dirai mon avis sur le dernier nothomb quand je l’aurai fini mais je reagis à ton « A propos » :
    Je suis troublé de trouver quelqu’un qui me ressemble autant. Je suis théinomane, nothombophage, j’ai dévoré les club des 5, je suis né en bourgogne là où tu es allée en vacances et j’ai visité le musée colette, je vis dans le sud ouest etc…

    Bluffant en plus d’avoir trouvé autant de trucs à dire moi j’ai trimé pour sortir trois phrases !

Laisser un commentaire