« Le regard de Gordon Brown » de Barthélémy Théobald-Brosseau…

Mon septième livre (qui paraît aujourd’hui) du challenge #68premieresfois !

Note de l’éditeur :

« André Milcar, joyeux jeune homme, fantasque et amoureux de la belle Felicity, s’empare d’une tapisserie dans une église. Nous sommes en 2014. Au grand désarroi de son père et de Felicity qui voient en lui le futur plus grand avocat du pays, il abandonne tout pour cette tenture qui, certes, ne paie pas de mine mais qui, allez savoir pourquoi, exerce un étrange pouvoir de fascination sur lui. À force de contempler de façon obsessionnelle les images dans le tapis, comme lors d’une séance d’hypnose, le regard d’André convoque les personnages hors de leur cadre. »

Malgré un début prometteur (l’attraction irrésistible de la tapisserie pour son voleur, la désociabilisation progressive de ce dernier pour rester avec elle), je n’ai pas du tout réussi à prendre du plaisir dans cette lecture qui nous perd très vite sur la longueur.

Le pitch faisant envie pourtant…

 

 Editions Joëlle Losfled

2 pensées sur “« Le regard de Gordon Brown » de Barthélémy Théobald-Brosseau…”

Laisser un commentaire