« L’éloge de l’ombre » de Junichirô Tanizaki…

Dans un monde de plus en plus superficiel et insipide, « L’éloge de l’ombre » se révèle être une bouffée d’oxygène si tant est que l’on soit attiré par la culture asiatique (ce qui est mon cas).

L’esthétique de la pénombre face à celle de l’éclairage outrancier occidental : comme une claque de caresses…

Belle lecture éclairée à tous !

20130526-113555.jpg

Editions Verdier

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse.
Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre)
Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d’Alice)

Laisser un commentaire