Les jardins d’Osmane (1ère partie)

Les thés de la maison Caron, cela fait un moment que je les connais grâce à A l’unithé (depuis avril 2014 pour être exacte).
Vous avez donc indirectement entendu parler des Jardins d’Osmane si vous me suivez…

J’ai, toute modestie mise à part (il faut bien se lancer des fleurs parfois), été une des rares (on pouvait nous compter sur les doigts de la main sincèrement) à mettre sur le devant de la scène cette marque (plutôt connue pour ses cafés) côté blogs et réseaux sociaux, notamment avec mes deux chouchous : le Thé vert à la menthe et le Genmaicha.

Depuis peu (2016 pour être précise), le packaging a fait peau neuve avec un bien joli visuel, des appellations plus marquées et un univers enchanteur.
Du coup, tous les amateurs de thé commencent à en parler.
CQFD.
Tant mieux bien sûr ! Mais cela me fait sourire…
En grande amoureuse de la littérature et donc des histoires, je vous laisse découvrir sur leur site le conte qui se cache désormais derrière ce portrait devenu emblématique.

Sur les 22 thés et infusions proposés, j’ai pu goûter à ce jour en dehors des deux précédemment cités :

* Earl Grey (thé noir de Ceylan, Bergamote)
* Rêve étoilé (Oolong, vanille, noix de coco)
* Rouge gourmand (thé vert, Oolong, fruits rouges)
* Saveur de Russie (thé noir, écorces d’orange et de citron, bergamote, citron, pétales de tournesol et de bleuet)
* Thé au jasmin (thé vert de Chine, fleurs de jasmin)
* Thé blanc abricot (thé blanc Bai Mu Dan, thé vert, abricot, fleurs de camomille)
* Thé vert exotique (thé vert sencha de Chine, fruits exotiques, papaye)
* Thé des 1001 nuits (Oolong, thé noir, pétales de rose et fleurs d’oranger)
* Christmas Tea (thé noir de Ceylan, cannelle, gingembre, cardamome)

Je n’ai pas eu le temps de tous les chroniquer, mais côté qualité il n’y a vraiment rien à redire si ce n’est que c’est toujours autant de belle facture.
Après, c’est une question de préférences, propres à chacun.
J’aimerais juste en savoir un peu plus (historique, transparence en terme de récoltes) pour pouvoir vous en dire un peu plus.
Et la vie fait plutôt bien les choses : je vais avoir l’occasion de les rencontrer le 28 janvier prochain (Les jardins d’Osmane 2e partie)…
Je vous en ferai donc un feedback complet, avec un plaisir certain.

Restez connectés, et belles dégustations à tous d’ici là !

Sarah (My cup of tea) initiatrice de la rencontre du 28, a fait des recettes à base de deux de leurs thés.
Je vous propose d’aller vous régaler à la lecture des Sablés des 1001 nuits et de la Galette de la Princesse Osmane !

5 réflexions sur « Les jardins d’Osmane (1ère partie) »

Laisser un commentaire