« L’île des beaux lendemains » de Caroline Vermalle…

Le pitch : après cinquante ans d’un mariage monotone, Jacqueline part à l’Ile d’Yeu chez sa cousine. Parce qu’il n’y a pas d’âge pour suivre un rêve…

Bon…
La couverture était jolie, mais ce n’est vraiment pas le livre du siècle !
Somme toute une p’tite lecture de « vacances », bien que je ne le sois pas.

photo

« La vieillesse est l’âge des découvertes » (Benoîte Groult)

« Y a plus le temps de laisser les autres décider à notre place. Y a plus le temps pour manquer de courage »

Editions Pocket

 

 

 

Laisser un commentaire