Ma première découverte de la Cérémonie du Thé…

Amatrice de très bons thés et amoureuse de l’Asie, je souhaitais vivement découvrir les codes de cette cérémonie ancestrale.
J’ai pu réaliser ce rêve aujourd’hui, à La Maison de la Culture du Japon à Paris.

photo 1

Un peu d’Histoire…
Au XIIe siècle,
au-delà d’être considéré comme un remède et comme une propagation de la « zénitude », le thé stimulait la méditation des moines.
A la fin du XVe, Shukô (prêtre zen) comprit très vite que le thé impliquait plus qu’un simple rituel à l’élégance raffinée.
Puis vint Sen Rikyû, disciple de Jô-ô, et la « Voie du Thé » telle que nous la connaissons aujourd’hui, tout en harmonie, respect, pureté et sérénité (idéaux définis comme les plus élevés).

photo 1-2

Source photo : internet

Contrairement à la « Cup of Tea » quotidienne des anglais (que je pratique assidûment), la Cérémonie du Thé au Japon est quelque chose d’exceptionnel, en rapport avec le temps, la saison, la Nature.
Elle est silencieusement rythmée par la manipulation des ustensiles utilisés, le tissu des kimono, les salutations, les petits pas en chaussettes blanches et les portes coulissantes.
Celle-ci a toujours lieu après un repas.
Le tout dure environ 4h.

C’est une véritable manière de vivre, à la gestuelle très codifiée, où le moindre détail a un sens qui lui est propre (enlever la poussière, nettoyer, préparer…)

photo 3

Source photo : internet

Tout d’abord, l’hôte et son (ses) invité(e)(s)…
Il faut accorder à chacun d’eux la plus grande attention. Ainsi, en agissant de concert, l’hôte et l’invité ne font plus qu’un.

photo 2

Source photo : internet

Le lieu ensuite…
La Cérémonie doit se dérouler dans un Pavillon du Thé (à savoir que tous les japonais n’en possèdent pas un. D’où le fait que nombre d’entre eux se sont créés et installés dans des jardins « publics » -notamment à Kyoto- afin que tout un chacun puisse y participer).
La calligraphie accompagnée d’éléments végétaux indiquent le thème de la Cérémonie, suivant la saison, l’inspiration.

20140402-210758.jpg

Photo © Site internet La Maison de la Culture du Japon à Paris

Les objets enfin…
Il y en a très peu.
A côté ou face à la bouilloire en métal posée sur du charbon de bois se trouvent une boîte avec de la poudre de thé vert, une cuillère à thé, une cuillère pour l’eau, un fouet, un bol.
Des gâteaux se trouvent devant les invités (ceux-ci seront mangés avant de boire les trois/quatre gorgées du bol de thé).
L’hôte et l'(es) invité(e)(s) sont revêtus du costume traditionnel japonais : le kimono.

photo 4

Source photo : internet

photo 1Source photo : internet

Le thé est préparé et servi.
Les objets seront remis à leur place initiale une fois tout le cérémonial effectué.
Celui qui prépare ne mange pas, ne boit pas.
L’invité peut observer les ustensiles mais dans ce cas en l’absence de celui qui offre.

photo-8

Source photo : internet

photo 5

Source photo : internet

Cette Cérémonie doit apaiser la soif du corps mais également celle de l’esprit.
Un de ses buts ultimes est de se couper de ses soucis.

Longue pratique d’apprentissage, celle-ci peut être choisie à l’Ecole par les élèves désireux de l’apprendre.
Une formation est également possible par la suite auprès d’un Grand Maître Japonais de la Cérémonie du Thé.

A vivre, c’est une expérience hors du commun, bien loin de toutes turbulences, riche en enseignement, tout en retenue et délicatesse.
L’attitude esthétique pratiquée est d’une beauté rare.

« ichigo ichie » comme dirait les japonais : « une fois, une rencontre ».
A jamais unique donc, malgré le respect de codifications anciennes.

A VIVRE !

Je vous conseille vivement la lecture de ce livre que je me suis offert sur place et que j’ai dévoré en 1h une fois rentrée chez moi. Il reprend la cérémonie point par point.

photo 2

« Ce n’est plus du sang qui coule dans nos veines… C’est du thé » (Soshitsu Sen)

NDLR. Les photos étaient interdites lors de la Cérémonie.

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse.
Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre)
Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d’Alice)

Une réflexion sur « Ma première découverte de la Cérémonie du Thé… »

Laisser un commentaire