Une réflexion sur « « Ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu » (Christian Bobin)… »

Laisser un commentaire