« Oscar Wilde, l’impertinent absolu » (Paris, Petite Palais)

Dehors, un froid de gueux et des p’tits flocons de neige qui n’ont malheureusement pas tenu.
A l’intérieur, un peu beaucoup de monde mais 1h30 de pur bonheur !

Admirer la très belle écriture en anglais (et en français) de Mister Wilde par le biais de lettres, de manuscrits; sourire à certains petits dessins qu’il aimait visiblement glisser dans sa correspondance; lire ses avis lorsqu’il était critique d’Art en-dessous des oeuvres évoquées; écouter avec attention Robert Badinter analyser son procès et Merlin Holland nous parler de lui (un de ses petits-fils qui lui ressemble tellement qu’on a l’impression de le voir lui. Extrêmement troublant ça d’ailleurs), deux interviews d’une grande justesse…

J’ai eu l’impression de vivre un moment…………….. terriblement précieux !

En grande amoureuse de l’écrivain, je suis vraiment ravie d’avoir pu profiter de cette « rétrospective » unique à ce jour.

Demain, c’est le dernier jour donc, courez-y si vous n’y êtes pas allés !

Mise à part l’affiche, je ne peux pas vous mettre de photos.
Elles étaient interdites.

Je vous invite à lire également l’avis de Chloé alias Somewhere Over the Teapot.

5 pensées sur “« Oscar Wilde, l’impertinent absolu » (Paris, Petite Palais)”

  1. Pour info, ils nous ont dit que la conférence serait mise en ligne, je ne sais pas si ce sera sur leur page Facebook ou sur le site, je ne vois rien de précisé.

    1. J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt son interview à la fin de l’exposition. Je ne savais malheureusement pas qu’il donnait une conférence… Dommage !
      Bravo pour ton billet que je viens de lire.

Laisser un commentaire