« Quand j’étais Théodore Seaborn » de Martin Michaud…

Je tiens tout d’abord une nouvelle fois à remercier Lecteurs.com qui m’a sélectionnée en tant qu’Explorateur de Polar 2016 et grâce à qui j’ai pu me plonger dans ces pages…

Note de l’éditeur :

Théodore Seaborn, un jeune publicitaire de Montréal, se remet d’un épuisement professionnel après avoir été récemment congédié. Marié et père d’une petite fille, il passe ses journées à regarder des enregistrements de la commission Charbonneau et à manger des Coffee Crisp. Le jour où ses réserves de barres chocolatées s’épuisent, il sort enfin de chez lui et croise un homme qui lui ressemble de façon troublante.
L’entêtement de Théodore à retracer cet inconnu et, plus tard, à croire qu’il appartient à une cellule terroriste vire bientôt à l’obsession. Mais par quel revers de fortune va-t-il se retrouver dans le fief de l’État islamique, en Syrie?
De Montréal à Racca, Théodore affrontera tous les dangers, mais le voyage le plus risqué et le plus insensé de tous est celui qui le mènera au bout de lui-même. Qu’est-ce qui se cache de l’autre côté de soi-même?

C’est donc un sacré périple extérieur ET intérieur que nous propose Martin Michaud, auteur québécois que l’on ne présente plus.
Enfin.
Hum hum.
Perso c’est le premier livre que je lis de lui.
Oh la honte… 

Et c’est un thriller que je trouve différent de ceux que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.

La fiction est temporellement destructurée (nous sommes bien baladés !), elle est dense et il y a pas mal de personnages.
Il faut donc être très attentif pendant la lecture…

L’écrivain nous offre en filigrane une réflexion intéressante sur notre rapport aux autres.
La psychologie de Théodore Seaborn est remarquablement travaillée.

Je suis bien rentrée dans l’histoire dès le départ, et comme c’est servi par une fort jolie plume (ce qui est loin d’être toujours le cas dans ce genre littéraire) je n’ai pas boudé mon plaisir (notre Sacré ne voulait plus le lâcher d’ailleurs… )

Belle lecture à tous !

Editions Goélette

Laisser un commentaire