« Buvard, une biographie de Caroline N.Spacek » de Julia Kerninon…

Choisi parce que j’ai eu un coup de pour la couverture que j’ai trouvée magnifique, j’ai littéralement été happée par son contenu !

Note de l’éditeur

Un jeune homme réussit à forcer la porte d’une romancière célèbre, Caroline N. Spacek, réfugiée en solitaire dans la campagne anglaise depuis plusieurs années. Très jeune, elle a connu une gloire littéraire rapide et scandaleuse, après une enfance marquée par la violence et la marge. Il finit par s’installer chez elle et recueillir le récit de sa vie.

Le lien, aussi étrange que naturel, aussi fascinant qu’essentiel, tissé entre un écrivain et un étudiant-lecteur-témoin qui absorbe tout nous plonge d’emblée dans un huis-clos biographique dévorant d’où émerge une histoire des plus magnifiques…
En filigrane, une réflexion sur l’Ecriture et la Lecture, passions qui peuvent s’avérer aussi douces que violentes.

Ce livre, je l’ai beaucoup aimé. BEAUCOUP !
C’est une pépite littéraire comme je les aime.
J’ai adoré l’atmosphère entourée de mystères, les personnages attachants, le style qui laisse la place autant à la contemplation imaginative qu’à la mise en scène qui n’est pas de tout repos.

Julia Kerninon a le don rare de savoir nous balader et de tenir en haleine celui ou celle qui se glisse dans ses lignes…

Un livre que je recommande vivement donc.

Belle lecture à tous !

IMG_8731

Editions Poche Babel / Actes Sud

NDLR. Je le verrais bien adapté au théâtre…

 

« Chez eux » de Carole Zalberg…

« Elle a grandi dans une belle maison, blottie dans la bulle d’amour qu’entretenaient ses parents, sa soeur et la famille élargie. Mais en cette année 1938 la vie d’Anna Wajimsky, petite juive polonaise de six ans, bascule »

La guerre, l’isolement, la famille, la peur, le courage, le refus de l’horreur, la dignité, la solidarité…
Voici les sujets dont ce petit livre traite brillamment, dans une sorte de huis-clos qui m’a profondément émue.

Un de plus sur le sujet ?
NON.
C’est un livre que je qualifierais de rare parce que d’une justesse extrême.
En 99 pages Carole Zalberg sait nous toucher, faire réagir tous les pores de notre peau comme personne.

Il est à mettre dans toutes les mains et ce très vite.
Parce qu’en ces temps de plus en plus troubles il ne faut pas que cela se reproduise. JAMAIS !

IMG_0192

Editions Poche Babel / Actes Sud

NDLR. Ce livre a été une première publié en 2004 aux Editions Phébus.
             Il vient à nouveau de paraître aux Editions Babel.