Stéphanie Ledoux : ses beaux livres !

Cette Artiste, je ne la mettrai jamais assez en avant à mes yeux.
De temps en temps « copiée », jamais égalée, elle a le don rare de croquer (particulièrement les portraits) comme personne avec une intensité, une force qui dépasse l’entendement artistique.

Stéphanie, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois ici :

exposition « Thé Indigo »

No Mad Festival 2016

boîtes à trésors

exposition avec Maud Villaret (qui joue les prolongations en janvier : profitez-en !)

Elle s’est donnée cette chance de pouvoir vivre de ses crayons et pinceaux et elle a la gentillesse infinie de nous faire partager ses voyages dès qu’elle le peut sur son blog et sur les réseaux sociaux.

Elle a déjà fait paraître à ce jour trois très beaux livres édités chez Elytis et qui ont une place de choix dans notre salon.

  • « Portraits de voyage (2012) : du Yémen au Vanuatu, de l’Asie du Sud-Est à Madagascar, le portrait se construit à la faveur d’une rencontre. »
    Son tout premier, celui qui nous fait comprendre son talent pour les visages désormais emblématiques de son travail de création
  • « Enfant d’éléphants (2014 / co-écrit avec Prajna Chowta) : histoire vraie d’une petite fille de quatre ans qui vit dans une forêt du sud de l’Inde, parmi les éléphants. »
    Laissez-vous émerveiller, tout simplement…
  • Et le tout dernier paru en 2016, « Rencontres autour du monde » qui retrace son parcours de globe-trotter depuis plus de dix ans à la rencontre de celles et de ceux qui font la richesse de ses voyages et dont elle retranscrit l’essence même de ce qu’elle en capte sur papier ou toile avec la magie qui la caractérise…
    Son toucher (soft touch) est incroyable et reflète extrêmement bien ses créations.

A offrir.
A s’offrir.
A admirer, encore et toujours.

Et vivement le prochain !

« Elephant rescued »

Cet éléphant aura à jamais une histoire très particulière…

A la fin de sa création, il ressemblait à cela…

20140418-001311.jpg

Puis il a explosé lors de sa cuisson…

20140418-000105.jpg

Un travail de plus de 12h de restauration a alors commencé, pour lui rendre toute sa dignité…
Au-delà du plaisir de le sauver, j’ai beaucoup appris techniquement et beaucoup aimé le côté très minutieux de la réparation : reconstitution, collage, résine, ponçage…

20140418-000601.jpg

20140418-000704.jpg

Et voici le résultat !

20140418-000908.jpg

20140418-000933.jpg

Sa belle vie de pachyderme sculptural peut commencer !

Argile (cuite) patinée
Création originale

Elephant Nature Park

One hour drive from Chiang Mai is located one of the world most wonderful place: Elephant Nature Park!
I spent there one day in the most extraordinary & memorable of my life.
I knew this Foundation a little over two years via a report on France 5 TV channel and since I sponsor an elephant named Jokia.
Founder Lek is doing there a wonderful job with her whole team, rescuing abused Asian elephants.
The goal: to offer them back a wild environment letting them live their real pachyderm lives.
There, you won’t watch them drawing, nor juggling, nor ride them as a jungle king, nor… nor… nor…
There, you will be able to feed them, bath them, touch them, pamper them, love them more and more…
If you are in or plan to Thailand, go ahead. It is a marvelous experience that you can extend as a volunteer, sponsor and/or ambassador.
And as photographs are worth a thousand words, here are some taken on the spot…

A 1h de route de Chiang Mai se trouve un des endroits les plus merveilleux au monde : Elephant Nature Park !
J’y ai passé un des jours les plus extraordinaires et inoubliables de ma vie.
Cette Fondation, je l’ai connue il y a un peu plus de deux ans via un reportage sur France 5, et j’y parraine depuis un éléphant nommé Jokia.
Lek, la fondatrice, y fait un travail merveilleux en compagnie de toute son équipe en sauvant les éléphants d’Asie maltraités.
Le but : leur offrir de nouveau un environnement naturel en leur faisant vivre leur vraie vie de pachyderme.
Ici, vous ne les verrez ni dessiner, ni jongler, ni vous transporter comme le roi des nababs, ni… ni… ni…
Ici, vous pourrez leur donner à manger, leur faire prendre leur bain, les toucher, les câliner, les aimer encore et toujours plus…
Si vous êtes ou venez en Thaïlande, allez-y. C’est une expérience fabuleuse que vous pourrez prolonger en tant que volontaire, sponsor et/ou ambassadeur.
Et comme des photographies valent mieux qu’un long discours, en voici certaines prises sur place…

20140127-152739.jpg

20140127-152849.jpg

20140127-153023.jpg

20140127-153054.jpg

20140127-153119.jpg

20140127-153143.jpg

20140127-153208.jpg

20140127-153241.jpg

20140127-153301.jpg

20140127-153326.jpg

20140127-153518.jpg

20140127-153544.jpg

20140127-153610.jpg

20140127-153632.jpg

20140127-153655.jpg

20140127-153829.jpg

20140127-153858.jpg

20140127-153921.jpg

20140127-153944.jpg

20140127-154011.jpg

20140127-154032.jpg

20140127-154058.jpg

20140127-154121.jpg

20140127-154144.jpg

20140127-154208.jpg

20140127-154230.jpg

20140127-155245.jpg

20140127-155314.jpg

20140127-155341.jpg

20140127-155411.jpg

20140127-155607.jpg

20140127-155748.jpg

20140127-155911.jpg

20140127-155943.jpg

20140127-160016.jpg

20140127-160049.jpg

20140127-160118.jpg

20140127-160238.jpg

20140127-160300.jpg

20140127-160329.jpg

20140127-160351.jpg

20140127-163234.jpg

20140127-163348.jpg

20140127-163600.jpg

20140127-163624.jpg

20140127-163651.jpg

20140127-163711.jpg

20140127-163858.jpg

20140127-163924.jpg

20140127-164424.jpg

20140127-164458.jpg

Province de Chiang Mai, Thaïlande