« Holmes (1854-1891 ?) » de Cecil & Brunschwig…

Aussitôt offerts (à moi-même) les deux premiers tomes, aussitôt dévorés !
Je récupère les deux suivants chez mon libraire ce soir…

Il faut dire que Holmes, c’est comme Poirot : j’ai du mal à y résister, quel que soit le support…

Les planches sont de toute beauté (vraiment, VRAIMENT !) et le parti pris de l’histoire des plus intrigantes…

4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît aux Chutes de Reichenbach. Pour son frère, Mycroft Holmes, sa mort est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue.
Mycroft tente de détruire toutes les preuves de la folie de son frère, pour cela, il envoie des hommes de main au 221B Baker Street… Malgré les preuves apportées par Mycroft, Watson se refuse de croire à cette version des faits.
Il se lance à travers l’Europe entière dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille.

Bande dessinée complètement addictive, je recommande vivement !
En sirotant un Earl Grey, of course! (ici le « Grand Parfum » de George Cannon…)

Holmes (1854-1891 ?) Cecil & Brunschwig Editions Futuropolis

Editions Futuropolis