Exposition « Les 7 tasses de thé » (Essence du thé George Cannon, Paris)

Ce soir avait lieu le vernissage de l’exposition « Les 7 tasses de thé » en présence de Dominique Liabeuf dans la boutique George Cannon, maison qui réaffirme après « Thé indigo » sa volonté de faire connaître des artistes proches de la philosophie qu’elle véhicule.

De très beaux objets théinés (que l’on peut s’offrir) sont délicatement dispersés avec goût dans le lieu ainsi que trois « tableaux » fort jolis de l’artiste céramiste !

C’est une nouvelle fois une sacrée découverte que j’ai faite ce soir et une rencontre.
J’ai en effet pris BEAUCOUP de plaisir à discuter avec la créatrice elle-même qui a un parcours insolite incroyable (ancienne infirmière, elle a appris les différentes techniques qu’elle maîtrise désormais à la perfection au fil de rencontres les plus improbables les unes que les autres à travers le monde et plus spécifiquement en Suisse, en Chine et en Uruguay) et qui a le don de partager sa passion.
Je sais que j’aurai l’occasion de la revoir. C’est donc avec le sourire que je suis repartie… avec des p’tites choses que je me suis offert !

Avis aux « collectionneurs » : Olivier Scala a créé un thé spécial pour l’occasion, ce qui commence à devenir une merveilleuse tradition en la matière.
Est ainsi proposé dans une sublime boîte designée par Nikosan un mélange de thé vert Sencha de Chine, bancha hojicha et sobacha, des pétales de rose et de mauve, des fleurs de cerisiers, du litchi, du yuzu et du gingembre
Quand l’Art devient muse théinée, cela ne peut être que très réussi !
NDLR. Nous avons pu le goûter chaud et frais sur place (une chouette idée). Pour ma part, la version froide a fait ressortir le mélange de thés et la version chaude les saveurs fruitées et florales. Un 2 en 1 qui m’a donc surprise et conquise.

Merci à George Cannon de continuer à se positionner différemment des autres maisons en créant ce type d’évènement.
C’est l’empreinte d’une marque à taille humaine et familiale qui fait que cela reste à ce jour une de mes préférées dans ce petit monde du Camellia Sinensis !

Merci à Cathy qui se reconnaîtra…

Et courez vite admirer les œuvres de Dominique Liabeuf et goûter ce nouveau thé ! (vous avez jusqu’au 30 juillet prochain)

« Warhol Unlimited » (MAM, Paris)

« Je ne crois pas que l’art devrait être réservé à une élite. »

Une des plus belles expositions qu’il m’ait été donnée de voir à Paris !
Ou comment comprendre admirablement l’oeuvre d’Andy Warhol et l’art abstrait en particulier…

« Si vous voulez tout savoir sur Andy Warhol
regardez simplement à la surface :
de mes peintures, de mes films, et de moi, je suis là.
Il n’y a rien derrière. »

Produits consuméristes, sujet même de ses peintures répétées, peinture en 102 tableaux (« Shadows » présentées pour la première fois dans sa totalité hors des Etats-Unis)…
La scénographie nous permet de nous plonger in situ dans ses créations immenses, illimitées que nous propose cet artiste hors norme qui a pris plaisir à jouer avec le temps, l’espace, la sérialité, les couleurs, les contrastes, la déclinaison, la répétition, l’harmonie combinatoire des multiples de 3, l’absurde… afin de mieux s’affranchir des codes artistiques en vigueur, jusqu’à dépersonnaliser l’oeuvre d’art elle-même et nous amener à réfléchir sur les limites spatiales et temporelles de l’Art et des lieux d’accrochage, à se concentrer sur sa propre aptitude en temps que spectateur (« Empire » – film de 8h-) et sur le fait que l’artiste devient un faire-valoir.

« Plus on regarde exactement la même chose, 
plus elle perd tout son sens, 
et plus on se sent bien , avec la tête vide »

La sérigraphie ne change rien dans l’objet qui se répète mais elle change quelque chose dans l’esprit qui la contemple.
D’elle émerge son côté unique…

… et singulier, Andy Warhol l’était.

Cette exposition lui rend un hommage appuyé des plus réussis.
Je vous la recommande vivement !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NDLR. Jusqu’au 7 février 2016 !

Exposition « Thé Indigo » (Essence du Thé George Cannon, Paris)

Entre une petite heure extraordinaire dans les mains expertes de Claudine Montazemi à l’espace Bien-Etre (BONHEUR) et la dégustation du thé « Paris-Tokyo » (thé vertagrumes et gingembre) côté Salon de thé, j’ai pu admirer l’exposition « Thé Indigo »

J’ai particulièrement aimé l’univers proposé par Stéphanie Ledoux, Artiste voyageuse, qui nous permet d’admirer des oeuvres très originales dans leur réalisation et fort réussies !
De ses toiles se dégagent une douceur doublée d’une force incroyable des traits. C’est une portraitiste de talent.
J’ai également beaucoup apprécié le concept de ses boîtes à trésors, véritables carnets de voyages « vivants » qui sont riches en émotions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un véritable COUP DE !!!

A défaut d’avoir pu acquérir quelque chose (succès mérité) , je me suis offert une reproduction et des cartes postales.

C’est une personne que je continuerai à suivre, assurément.

Le fondateur de la maison, Olivier Scala, a créé à l’occasion de cet évènement artistique le thé « Indigo » (Oolongcassisraisinsviolettecerisefleurs de bleuet) en édition limitée.
Il est, lui aussi, très réussi.

Allez vite admirer tout cela, qui se fond incroyablement  dans l’atmosphère de ce lieu que j’ai apprécié dès que je l’ai connu !
Vous avez jusqu’au 16 janvier prochain.

Une fin de journée à La Villette : Felice Varini & Co

Vous n’avez plus qu’une semaine pour profiter de l’exposition « Felice Varini » à La Villette !

Artiste Suisse vivant à Paris, c’est un artiste de l’abstraction géométrique.
Il offre à nos yeux un concept dans l’espace où il joue avec les formes, les volumes, les couleurs, les supports… d’où se dégage un jeu émotionnel des plus intéressants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le site nous a également proposé d’autres bonheurs visuels ce dimanche :

Un entracte par le plus grand des hasards…

IMG_5442

Merci aux Artistes qui ont joué le jeu à ma demande…

« L’Air des Géants », autre exposition sacrément gonflée !

IMG_5443

La Villette est décidément un lieu culturel que j’apprécie de plus en plus…

 

« Icônes américaines » (Grand Palais, Paris)

C’est la plus petite exposition que j’ai fait à Paris (et au Grand Palais qui plus est !).

J’étais ravie de pouvoir admirer des toiles du SFMOMA (San Francisco Museum of Modern Art) -je finirais bien par aller un jour- mais force est de constater que la RMN (Réunion des Musées Nationaux) n’a pas réussi à en obtenir beaucoup malgré les travaux de rénovation en cours…

Ce que j’ai vu m’a plu pour la plupart des oeuvres exposées, mais mes yeux auraient aimé en contempler plus assurément !

Au programme : Cy TwomblyAndy WarholCarl AndreAlexander CalderChuck CloseRichard DiebenkornDan FlavinPhilip GustonDonald JuddEllsworth KellySol LeWittRoy LichtensteinBrice MardenAgnes Martin

                    

NDLR. Ce que j’ai particulièrement apprécié côté organisation, c’est d’avoir retrouvé l’ambiance des musées américains : grands espaces blancs qui mettent en valeur les oeuvres et le non confinement des visiteurs.