« Grease Le Musical » (Théâtre Mogador, Paris)

Quand Mogador fait revivre John Travolta et Olivia Newton John, c’est irrésistiblement régressif et toute la salle en redemande !

La troupe est jeune, dynamique et terriblement entraînante.
Elle interprète certaines chansons en français, d’autres en anglais.
Rythme et humour sont au rendez-vous.

J’ai eu la chance d’assister à une Avant-Première hier au soir, et c’est vraiment TRES REUSSI.
Standing ovation aux rappels…
A NE PAS RATER ! (à compter du 28 septembre prochain)

Un GRAND MERCI à S.D qui se reconnaîtra…

Grease Le Musical

« Des écrivains parlent d’argent » (Théâtre de Paris)

Du GRAND, du TRES BON Luchini (comme toujours ai-je envie de dire) pour tous ceux qui, comme nous, l’apprécient.

Des textes toujours aussi admirablement bien choisis dans lesquels il mêle  (comme il sait si bien le faire) l’actualité politique agrémentée d’une pointe d’auto-dérision.

Ou comment donner un coup de jeune (si tant est que cela soit nécessaire) à Péguy, Marx, Hugo, Freud, Céline, La Fontaine et tant d’autres…

35 mn de pur bonheur en plus (la durée initiale est de 1h30).
Hier au soir c’était la Première, et c’est déjà un triomphe !

Pour ceux qui n’avaient pas, comme nous, réservé 6 mois avant, c’est (malheureusement pour vous) complet…

« Mon Paris littéraire » de François Busnel…

A 30 mn de la reprise de La Grande Librairie pour une nouvelle saison, je vous parle enfin de ce petit guide que j’ai beaucoup apprécié.

C’est bien dit dès le départ. L’auteur ne nous prend pas du tout en traître. Il nous propose une balade subjective.
Alors oui, il en manque. Peut-être que votre librairie de quartier n’y figurera pas. Mais il est à prendre tel quel. N’en soyez pas vexé(e).

Pour sillonner Paris depuis des années, je me suis aperçue que je n’étais pas la plus fidèle en la matière…
Je suis déjà rentrée dans la plupart des chanceuses qui sont mentionnées.
C’est qu’il a plutôt bon goût François !

Ce que j’ai apprécié ?
Tous les arrondissements sont passés au peigne fin, des plus chics au plus populaires. La promenade est parsemée de citations, d’adresses où boire (vins et thés ! ) et se restaurer et d’anecdotes sur des écrivains.

Pour les amoureux des lieux habités, des mots, de l’odeur des livres et de tout ce qui fait un lecteur…

« J’arpente Paris depuis que je suis en âge de marcher.
(…) il y a une chose que j’aime par-dessus tout.
Une chose qui fait de Paris une ville unique : ses librairies.
Sans elles, Paris ne serait pas tout à fait Paris. »

Mug Shakespeare and Co , un de mes QG
(dont je vais finir par vous parler, promis !)…

Editions Flammarion

A quand « Mon New York littéraire » ?

« Clint » (Paris)

C’était un déjeuner totalement improvisé.
C’est en passant devant que la devanture blanche m’a interpelée et que je me suis laissée tenter…

Bien m’en a pris !
L’accueil a été des plus sympathiques.
Le lieu à la décoration contemporaine est spacieux et lumineux.

Etant donnée l’heure tardive, je n’ai eu que l’embarras du choix côté place et je me la suis jouée new yorkaise, c’est-à-dire derrière la vitre qui donne sur la rue.
La salade Cobb était très bonne et le carrot cake à tomber !

Bref, une bien chouette adresse donc ce 174 rue de la Roquette dans le XIe, que je vous recommande vivement.

J’ai déjà prévu d’y retourner pour tester le brunch…

Bon appétit !