Bangkok (novembre 2016, jours 3, 4 & 5)

Je sais, je sais : moins régulière à poster qu’en avril…

Entre massages, ploufs dans la piscine, nouvelles découvertes comme le marché des Amulettes (insolite !), les jours filent à une vitesse folle…

En fin de dîner il y a deux jours nous avons vécu une p’tite pluie de fin de mousson. J’ai adoré !

Mercredi, nous étions « Out of Bangkok » : visite de la grotte aux bouddhas de Kao Luang après un bon miam sur un marché de Petchaburi (je n’ai jamais vu autant de singes dans une ville !!!) puis détour par le si paisible Golfe de Thaïlande…

Nous profitons un max de notre semaine, et cela nous fait BEAUCOUP de bien !

Bangkok (novembre 2016, jour 2)

Profiter de la Cité des Anges et de ses bienfaits…
La découvrir autrement, moins touristique…
Kiffe total !

Aujourd’hui, c’était le jour de la Full Moon pour célébrer Loy Krathong 2016.
Un Festival en demi-teinte cette année dû au deuil national même si le gouvernement militaire en place a accepté que cela soit fêté.

Pour la petite Histoire (article provenant de Thailande.fr) :
« Loy Krathong est certainement une des plus belles fêtes de Thaïlande, parfois aussi appelée «festival des lumières». En thaï, ‘Loy’ signifie «flotter, surnager», et ‘krathong’ «panier en matière végétale».
Cette tradition a débuté à Sukhothai mais est à présent fêtée dans toute la Thaïlande.
Loy Krathong trouve ses origines en Inde, dérivant de la fête hindoue de Divālī, durant laquelle la déesse du Gange est remerciée par des lanternes flottantes pour avoir dispensé la vie tout au long de l’année.
Selon les écrits du roi Rama IV en 1863, la festivité originellement brahmanique fut adaptée par les bouddhistes de Thaïlande comme une cérémonie en l’honneur du Bouddha. Le lâcher de Kratongs symbolise également l’abandon des rancunes, colères et souillures : certains participants se coupent ongles et cheveux, qui symbolisent les mauvais aspects de soi, et les placent sur les radeaux. »

Voir quelques lumières déambuler de nuit sur le Chao Praya est tellement joli.
J’imagine aisément ce que cela doit être en « période normale ».

Notre petit kratong offert par le MO BKK a pris la direction de la Mer de Chine du Sud…
Longue vie à lui et au peuple thaï !

 

Bangkok 2016, c’est reparti !

Sept mois après, nous revoici donc pour la deuxième fois cette année (une première !) dans notre paradis sur terre et plus précisément dans notre Asian Home de Bangkok pour une semaine de repos bien méritée (eh oui nous, le côté plage, on s’en fout un peu il faut avouer !).

Certaines émotions ne sont pas pas faciles à décrire, en tout cas sur un blog.
Mon carnet de voyage les conserve précieusement.

Le bonheur est très personnel, et ce malgré le deuil national que traverse le pays et que nous respectons le plus naturellement du monde.

Ce que je peux dire à cet instant précis c’est que 48h après notre arrivée je le suis, HEUREUSE.
Avoir cette impression indescriptible d’être précisément là où je devrais vivre… où nous devrions vivre…

« Visage » / Ame graphique #6

Je t’ai pris en photo le 20 mars 2012, lors de mon deuxième voyage en Asie et plus précisément à Bangkok, à bord d’un bateau sur le Chao Praya.

Tu me regardais de tes pupilles noires, rondes et profondes, joli minoi de l’enfance innocente, loin de tous les tracas du monde qui nous entoure…
Dans tes yeux j’ai vu la promesse de tous les possibles…

Un jour peut-être je recroiserai ce visage, ton visage, pour avoir le plaisir de le figer dans le temps et pour le croquer de nouveau.

Carnet No Mad Festival Céline Huet

Ma sixième participation à : L’Ame graphique.

Ame graphique

Un jour béni des Monks, Lumpini Park et le BACC (Bangkok, édition 2016, en cours d’achèvement)…

Je partage avec vous encore cet avant-dernier jour à Bangkok qui fût bien rempli.
Demain soir, nous reprenons l’avion.

Ce 28 avril marque officiellement le 140e anniversaire du Mandarin Oriental Bangkok.
Endroit unique, magique. Notre « Asian Home » !

Mandarin Oriental Bangkok Thaïlande Asie

La journée a commencé dès 6h30 avec une cérémonie incroyable prévue à 7h : 99 Monks ont en effet été invités à venir chercher des offrandes à l’hôtel et ce dernier a été béni (et nous avec quelque part).
C’était quelque chose croyez-moi d’avoir l’honneur de participer à cela en tant qu’étrangers. Nous avons eu une chance extraordinaire.

Suite à ce moment particulièrement touchant et émouvant, nous sommes allés découvrir le Parc de Lumpini qui est un superbe écrin de verdure dans la ville.
Nous avons pu y croiser des joggers, des danseurs, des pratiquants de thai chi, des chats, des varans, des corbeaux; y écouter des p’tits oiseaux et regarder le soleil prendre peu à peu possession de la cité des anges.
Nous avons beaucoup aimé. Nous y reviendrons.

Petit déjeuner au hasard d’une rue puis direction le BAAC (Bangkok Art and Culture Center) qui offre une architecture tout en rondeur très intéressante et qui est un lieu d’expositions et de petits commerces liés à l’Art.

Un joli coucher de soleil depuis la piscine et une fin de soirée au mythique Bamboo Bar nous a enchantés avant notre dernier dodo au bord du Chao Praya…

Ici s’achève notre voyage dans ce coin de l’Asie que nous aimons, tout du moins l’édition 2016.
Je garderai pour nous nos dernières heures avant ce départ d’ici qui nous coûte tant à chaque fois.

Samedi matin, Paris.