« Toujours ensemble, ta main toujours assez proche pour être prise : comme j’ai besoin de ta présence, comme je suis abandonnée sans elle, depuis que je te connais ! Ta présence est, crois-moi, le seul rêve que je rêve » (Franz Kafka)…

Main Rodin

Photo prise dans le jardin du Musée Rodin

1 pensée sur “« Toujours ensemble, ta main toujours assez proche pour être prise : comme j’ai besoin de ta présence, comme je suis abandonnée sans elle, depuis que je te connais ! Ta présence est, crois-moi, le seul rêve que je rêve » (Franz Kafka)…”

Laisser un commentaire