« Un été sans les hommes » de Siri Hustvedt…

Comment continuer à vivre lorsque votre mari vous a préféré une « pause » après plus de vingt années de mariage ?

D’accord, le sujet est loin d’être nouveau. C’est même tellement courant que l’on n’y prête plus (assez) attention. Mais la touche très poétique qu’y met Siri Hustvedt apporte à ce livre un p’tit souffle, un vrai bol d’air !

Une jolie lecture…

Un été sans les hommes Siri Hustvedt

Editions Actes Sud

« Pause, une cruelle fêlure d’espoir »

« Pouvons-nous changer et rester nous-mêmes ? »

« Nos vœux ne peuvent pas faire exister nos mondes. Beaucoup dépend du hasard, de ce que nous ne contrôlons pas, des autres »

« Il y a des moments où la fragilité de tout ce qui vit est si apparente que l’on se met à attendre un choc, une chute ou une rupture à n’importe quel moment »

« La cécité d’une intimité résultant des années d’une vie parallèle, tant de ses meurtrissures que de ses bonheurs »

 » L’adultère est à la fois ordinaire et pardonnable »

« Etre l’autre, c’est la danse de l’imagination »

« Une comédie, c’est quand on arrête l’histoire exactement au bon moment »

20131016-155727.jpg

20131016-155748.jpg

20131016-155810.jpg

Auteur : Céline Huet-Amchin

Blogueuse & Artiste voyageuse.
Jamais sans un livre, un thé, mes pinceaux, nos poilus et Mon Brun ! (dans le désordre)
Passion Asie, éléphants, pandas, licornes, dragons et lapin (d’Alice)

Laisser un commentaire